En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies. En savoir plus

Voir les sujets non lus
Marquer tous les sujets comme lus
Accéder aux archives

  • 31 sujets
  • 192 réponses

12 nov. 2015 - 19:00

Fête de la survie
_____________________________


Partout sur les écrans et les projections holographiques apparaît le même spot, on y voit Cloen Uni, la belle présidente de l'Union Pour le Progrès, dans un fond bleu pour célébrer le début de la fête de la survie. Elle sourit presque malicieusement au téléspectateur avant d'entamer son discours.




« Bonsoir à tous,

Aujourd'hui, commencent trois jours de festivités pour rendre hommage à notre capacité de défier l'espace pour perpétuer notre survie. Un énorme remerciement s'impose, pour rendre honneur à ces hommes et ces femmes qui œuvrent chaque jour à ce que les sauts harmoniques se passent aussi bien que ceux d'hier.

Comme vous le savez, le Wilmar vient de quitter Écaria et nous avons reçu son premier tribut ! Une surprise de taille nous y attendait. Une surprise qui nous ravira tous au plus haut point. Grâce au Syndicat Écariote – notre partenaire pour cette Fête de la survie que nous saluons –, et grâce à leur dévouement envers le vaisseau, nous vous proposons de remporter ce cadeau d'Écaria. »

Elle glisse deux doigts dans une petite poche de son gant qui lui recouvre tout l'avant-bras. Elle ressort une pierre bleue qu'elle présente aux caméras de manière fort élégante.






« La Fête de la survie sera donc le moment de vous récompenser pour votre travail acharné à donner à notre vaisseau la grandeur qui lui revient. Cette majestueuse pierre précieuse aux qualités minérales spéciales, l'écarion, va être mise en jeu en grande quantité lors des festivités usuelles !

Appréciez-en la pureté car vous pourriez bien vous retrouver en possession de ces bijoux. Excellente fête à tous, n'oubliez pas, la chance sourit aux audacieux. »

Elle disparaît après un clin d’œil enjôleur et des informations plus spécifiques au déroulement des festivités la remplacent. Outre les classiques possibilités de se saouler, diverses animations de grandes envergures sont prévues.

Un tournoi de balle 3D est prévu, faisant s'affronter les équipes aux couleurs des syndicats et des clans majeurs pour les beaux yeux d'un public en liesse. Chacun pourra parier sur les résultats afin d'obtenir les précieux écarions si alléchants.
En parallèle, les clans plus modeste organisent des matchs de polygones dont l'objectif est tout à fait similaire.
Avis aux têtes pensantes, la chance n'est pas la seule joueuse de cette fête de la survie et les scientifiques de tout poil sont conviés à partager leurs innovations pour tenter de décrocher des financements ou des écarions.

L'aile tribord est en pleine émulsion avec des gens de partout qui profitent de ces quelques jours pour décompresser de longs mois d'un travail difficile. Par ailleurs, les gangs sont aussi de la partie avec l'organisation de courses illégales dans l'aile avec comme objet de pari et de gain pour les vainqueurs, de l'écarion – probablement tombé du train magnétique.

Bonne fête, Wilmarite.

Verrouillé
  • 10 sujets
  • 167 réponses

Message posté le 19:18 - 12 nov. 2015

La foule avait les yeux rivés sur les écrans et Varistan, comme tout le monde vit le visage enjôleur de la Présidente Uni apparaître sur son fond bleu.

- Une jolie tête d'hypocrite, commenta-t-il pour lui-même.

Le discours paru aussi fade que d'habitude, mais lorsque la pierre d'écarion fût présenté, un silence de plomb tomba avant d'exploser en un vivat fracassant.

Ça, se dit-il alors, c'est déjà beaucoup plus intéressant.

Un seul éclat d'écarion valait en soit une petite somme, de quoi fêter dignement pendant les trois jours à venir, mais si il parvenait à mettre la main sur plusieurs de ses fragments, il aurait les moyen de graisser suffisamment de pattes... ou à défaut de savonner quelques planches.

Et le meilleur moyen d'en avoir vite et en quantité restait les paris.

Varistan Cardesis prit la direction des guichets sportifs, espérant qu'il était encore possible de miser sur le résultat des éliminatoires du tournoi de Balle-3D.

  • 42 sujets
  • 615 réponses

Message posté le 20:30 - 12 nov. 2015

Meylis Ediator venait de quitter son travail. Il était plus tôt par rapport à son habitude, son collègue avait réussi à la convaincre de prendre un peu de bon temps. Rien de tel selon lui, que la fête de la Survie !

Elle flânait devant les étales des commerçants de son quartier, perdue dans ses pensées. Partir plus tôt le jour où elle aurait du, au contraire, rester plus tard. Quelle aberration. Ses résultats n'avaient pas été assez concluants aujourd'hui, elle avait tellement de choses à faire... Plus elle y pensait, plus la tête lui tournait. Elle avait peut-être grand besoin de se changer les idées finalement...

Meylis passa devant une boutique et aperçu son reflet. Avec l'ambiance de fête qui avait établi son emprise dans le quartier, avec sa blouse blanche elle faisait clairement tâche. Elle soupira quelques instants puis afficha un sourire déterminé. Après tout s'il fallait décrocher et profiter de l'instant présent, autant tout donner !

Son appartement n'était pas loin, mais elle décida de se faire plaisir. Elle marcha d'un pas décidé, et un peu plus loin elle entra dans sa boutique préférée. Après tout, Elena se ferait une joie de la conseiller. Avec tous les achats faits dans sa boutique, elle pouvait bien !

Elle ressorti quelques minutes plus tard vêtue d'une robe d'un rouge sombre flamboyant. Elle avait enlevé son chignon et ses cheveux blonds ondulaient légèrement dans son dos.
Elle remercia son amie d'une accolade et lui confia ses habits de travail.

Elle pressa le pas en direction des festivités.

- Que la fête commence...

  • 14 sujets
  • 281 réponses

Message posté le 21:03 - 12 nov. 2015

Afel Omni, écoutait d’une oreille distraite le discours d’ouverture de la fête de la survie trop concentré sur son projet. Cependant l’apparition de l’écarion le troubla, voilà une récompense qui pouvait être intéressante. Cela dit il faudrait pour cela que ses supérieurs acceptent qu’il présente son projet d’algorithme de protection quadridimensionnel et de se révéler aux yeux de tous. Il appréciait fortement pouvoir sortir sans être forcément reconnu ou assimiler à certaines actions.

Enfin, il avait au moins la journée pour y penser. Le temps d’allez voir quelques match de balle 3D et de soutenir les joueurs de son clan. L’équipe du clan Omnicieux sans être une des favorites pouvait bien créer la surprise et faire déjouer les pronostics. Passant une veste en cuir sur ses épaules pour cacher son tatouage il sortit de son appartement situé dans la zone de son clan. Tapotant sur son brassard numérique, il afficha en hologramme la carte de l’aile en indiquant l’emplacement du stade afin de s’y rendre. Son récent recrutement au sein du clan explique son manque de connaissance du quartier pour le moment.

Il salua quelques membres de son clan au passage et se joignit aux passants à la sortit de la zone d’habitation des Omnicieux. Après quelques minutes, il parvint aux abords du stade et se déplaça vers la zone de paris, pensant y retrouver certains de ses amis et des membres de son ancien clan avec qui il gardait contact voir travaillait parfois.

A l’entrée des guichets, Afel s’arrête et observe le tableau des matchs pour se renseigner sur les paris qu’il va faire.

- Alors contre qui jouons-nous? pensa-t-il à haute voix.


  • 9 sujets
  • 145 réponses

Message posté le 21:59 - 12 nov. 2015

- Elian, où en est la commande ? Il me faut ce graphène pour dans 5 jours maximum, nous devons être en mesure de proposer les premières munitions dans un mois, tu m'entends ?

- Heu... Oui monsieur, normalement nous devrions le recevoir dans une petite semaine, je vais contacter notre fournisseur pour plus d'informations.

- Certainement pas Elian, bon sang de bon soir, je t'ai dit que c'était urgent ! A la place tu vas aller à la fête de la survie, et en profiter un peu.

Le nouvel apprenti n'était toujours pas sur de l'interprétation à accorder aux remarques de son chef, aussi il montra un peu d'hésitations.

- Hum, vous êtes sûr ? Je peux rester si c'est nécessaire.

- Évidemment que c'est nécessaire ! Allez va, amuse toi tant que tu es jeune, je dois me concentrer. Allez, vas t'en !

Elian, toujours peu en confiance remercia l'ingénieur en chef et s’éclipsa discrètement du laboratoire.

Joan profita du calme pour se détendre un peu et se replonger sur ses schémas.
Avec une composante bactériologique supplémentaire, cela en ferait une arme diablement efficace... Mais si je souhaite aller jusque là, j'aurais besoin de plus de ressources. Voire d'un partenariat. Je ferais peut-être bien d'aller faire un tour également à cette fête, ce genre d’événement est souvent propice aux bonnes rencontres. Et j'en profiterais pour présenter la première version de mon prototype, puisque j'en ai obtenu l'accord. Enfile ton costume, l'ami, il est temps de se sociabiliser.

Il délaissa sa blouse sur le porte-manteau, et renfila son veston et ses lunettes de vue. Il sorti du laboratoire plusieurs plans roulés dans le creux de sa main, et parti en direction des festivités.

  • 6 sujets
  • 63 réponses

Message posté le 23:09 - 12 nov. 2015

Perché sur un conteneur, Adriel admirait ses dernières améliorations. Il avait micro sablé les pistons et la chambre de combustion de sa moto qu'il avait ensuite recouvert de peinture céramique. Avant de tout remonter. Cette opération de montage-démontage lui avait pris plusieurs jours.

Cela diminuera la résistance aux frottements et formera une barrière thermique intéressante. fit-il fier de lui.

Il rentrait maintenant chez sa tante. Son estomac gargouillait. Il n'avait pas encore manger de la journée. Il voulait que "son engin de la mort" comme l'avait baptisé ELis soit parfait pour les courses. Des murmures sourds étaient arrivées jusqu'à lui. De l'écarion serait à gagner et les rumeurs sur ce qui brille dans les fanges ne sont jamais infondées. les gangs devaient déjà en posséder.

Il rejoignait enfin sa tante. Elle lui avait préparé quelques casse-croutes et de l'eau. Elle se mit à tousser. L'air ici était nauséabond. Il aurait tellement voulut que sa tutrice se joigne à eux durant les prochains jours de fêtes. Elle avait refusé catégoriquement de quitté son aile bâbord.

Les voisins étaient tous arrivés pour partager sur hologramme le discours d'inauguration de la fête. Il y avait une dizaines de jeunes chez eux maintenant. Chacun y allait de ses commentaires plus ou moins déplacés quant à la présentatrice. Elle confirma, la mise en jeux des cailloux précieux.

-Je dois y aller, lâcha-t-il en se levant.

Elis lui souriait doucement. Elle avait horreur de ces courses qui faisaient morts et blessés. Elle s'approcha de lui et lui donna un baiser sur le front avec de passer sa main dans ses cheveux en broussailles.

-Reviens entier d'accord, lui murmura-t-elle.

Il lui rendait un sourire timide. Avant de passer l'embrasure de la porte. Ses amis lui emboitaient le pas. Le jeune homme récupérait sa moto. Les autres l'escortait jusqu'au rassemblement de départ organisé par il ne savait plus quel gang.

Arrivé sur les lieux, ses amis lui donnèrent une accolade chacun leur tour, lui souhaitèrent bonne chance, avant de disparaître dans le labyrinthe de la ville.

- Tu es prêt petit ? lâcha un homme au visage tatoué, une barre de drogue à la bouche en voyant le garçon s'avancer avec sa moto. Il était assis en face du regroupement et les observait avec attention.

Adriel se contentait de hocher la tête en souriant. Il savait pertinemment qu'en adressant la parole à cet homme cela se terminerai mal.

Il se contentait donc de rejoindre les autres pilotes. D'autres fous, comme lui pour participer aux courses lors de la fête, avaient décidé de ce regrouper pour faire le chemin. Adriel les reconnait tous. Ils avaient déjà participer aux même courses.

Adriel montait sa moto dans un des transports. Il la sanglait avec précaution puis s'installait avec les autres en route pour l'aile Tribord et la fête. Ils y seraient rapidement.


En voyage
  • 115 sujets
  • 1256 réponses

Message posté le 23:35 - 12 nov. 2015

Luyten sautillait d'un pied sur l'autre. La musique saturait l'air et sa voix se faisait à peine entendre bien qu'elle chanta à plein poumon. Soudain, le son s'arrêta net, suivi par des grésillements discordants.
La fête de la survie ! Mais oui ! Oh chouette, un peu de changement dans cette vie de labeur.
Elle écouta jusqu'au bout la présentation de la belle Cloen Uni, notant au passage qu'on pouvait gagner des écarions. Elle n'en avait jamais vu avant ce jour. Mais leur éclat pur attira particulièrement son attention.

Elle acheva le dernier empaquetage. Le travail était minutieux, mais en musique elle avançait plus vite et elle pouvait contempler son œuvre : une série de boites transparentes en forme d'étoile à huit branches remplies de petites gélules marbrées au couleur de l'arc en ciel. L'ensemble avait fière allure. Les étoiles s’emboîtaient les unes dans les autres de manière à former une composition très esthétique.
Il n'y avait pas à redire, c'était une réussite.

Un grand soupir lui fit retomber les bras. La fatigue liée à la concentration forcenée se faisait sentir.
Il était temps d'aller se détendre. Elle n'avait pas arrêté de travailler depuis que son idée avait été acceptée par le comité de finalisation.

Luyten prit son gant après avoir vérifié son contenu et claqua la porte du laboratoire bien décidée à ne plus y mettre les pieds avant quelques jours. Un repos bien mérité s'imposait !
Heureuse de sa liberté toute neuve, elle se dirigea vers les festivités.


  • 31 sujets
  • 192 réponses

Message posté le 12:14 - 13 nov. 2015

Les festivités commençaient à peine que l'aile tribord entrait en plein effervescence, les badauds s'arrêtaient aux différents bars pour y boire un coup tout en discutant des matchs de balle 3D et de polygone qu'ils pouvaient regarder aux écrans muraux ou sur leur brassard numérique. Le grand hall des jeux avait été aménagé pour l'occasion afin de proposer aux parieurs ou aux amateurs de sport la possibilité de déguster un buffet généreusement offert par l'Union Pour le Progrès et ses partenaires. Un immense écran semi holographique diffusait les deux matchs d'ouverture de balle 3D, tandis qu'un autre écran simplement numérique mais non moins grand diffusait ceux de polygone.

Une salle contigüe servait à effectuer ses paris et ses pronostics. Sachant que pour remporter les fameux écarions, il fallait deviner à la perfection les scores à venir. Certains pariaient sur les victoires, ne visant pas les pierres précieuses, mettant en jeu plusieurs milliers de crédits tandis que d'autres, tentaient diverses combinaisons avec des paris moins onéreux.

Un hôtel de bonne qualité, ancien bâtiment de la Fonction Générale, avait été réquisitionné pour accueillir la foire aux technologies et aux découvertes. Cet espace, disposant d'une buvette respectable, servait à réceptionner les apprentis chercheurs et les scientifiques de tout poil pour déterminer si leur brevet avait une quelconque valeur et s'il en avait, s'il était suffisamment pertininent pour remporter l'une des récompenses prestigieuses. De grands stands, derrière lesquels étaient assis des membres éminents d'Écariote ou de l'UPP, permettaient aux candidats de venir à la file pour exposer leurs travaux.

Quelques ponts plus bas, vers le fond de l'aile tribord, les gangs s'organisaient en courses de véhicules. Celles-ci étant normalement illégales, il arrivait que la Fonction Générale ferme les yeux lors des Fêtes de la survie. Mais il arrivait fréquemment qu'elle intervienne à grands renforts d'unités de la Sécurité Intérieure aussi.

  • 160 sujets
  • 1662 réponses

Message posté le 14:33 - 14 nov. 2015


Ses heures de travail étaient terminées depuis longtemps et Kellen aurait dû être en train de se détendre avec quelques amis afin de profiter des festivités. Pourtant, elle était devant son bureau, paralysée par la sensation d'être acculée et menacée.

Depuis plusieurs jours la rumeur enflait, de grosses récompenses seraient remises pour les meilleurs innovations. Malheureuse chargée des commandes, la jeune femme avait vu son espace de travail envahi par une horde de chercheurs qui exigeaient divers matériaux pour "avant hier et plus vite que cela !".

L'annonce holographique avait été le point d'orgue de son calvaire de ces derniers jours : la présentation de l'écarion les avait comme rendu fous et ils ne cessaient depuis, de la harceler en ne cessant d'ajouter de nouveaux produits aux commandes déjà exceptionnelles.

Les chercheurs envahissaient son espace vitale. La jeune assistante commençait à se sentir sérieusement mal. Depuis quelques minutes, un observateur attentionné aurait pu remarquer que son souffle devenait court et haché.
Si encore il n'y avait eu que cela; mais ils utilisaient tous les moyens disponibles pour transmettre leurs exigences, que ce soit sa messagerie, son numéro de travail ou même son récepteur personnel.
Un son et lumière particulièrement désagréable et étouffant qui l'empêchait de mener son travail.

- Mais que se passe-t-il ICI ?!

La voix du chef de labo était naturellement forte et profonde et il bénéficiait d'une aura assez intimidante. L'énervement aisément perceptible même par la moins empathique des personnes, eut l'effet de figer chacun. Kellen se fit même la réflexion que les bips stridents qui l'entouraient avait baissé de volume à son approche.

- ALORS ?

La masse humaine qui encerclait la jeune femme s'écarta pour laisser passer un homme furibond.

- Kellen, vos heures sont terminées depuis bien longtemps. Avez vous l'intention d'insulter tout à chacun en refusant de célébrer ce moment fondamental de notre histoire ?

Elle ne savait que répondre et se sentait prêt à lamentablement fondre en larme dans les secondes à venir. Déjà ses yeux brûlaient de se retenir.
Elle entendit ses harceleurs lâchement l'abandonner dans l'espoir d'échapper à la fureur du chef quand celle-ci était encore focalisée sur l'assistante.

Les secondes semblables à des longues minutes, elle ne trouvait pas de réponses adéquates et n'osait affronter le regard de son supérieur.
Alors que la pièce devenait silencieuse, une main imposante vint se poser sur son épaule et la serra délicatement.

- Je suis désolé Kellen, je ne voulais t'effrayer. C'était le seul moyen de les faire partir sans d'interminables discussions.
Viens, je t'invite ce soir. J'ai un bon plan pour la fête et tu m'accompagnes!



  • 14 sujets
  • 281 réponses

Message posté le 21:04 - 14 nov. 2015

Les matchs étaient lancés et visible sur les deux écrans holographiques : l’Edificat vs L’union Pour le progrès et L’étoile de la Transhumanité contre le Clan Omnicieux.

Afel se dirigea rapidement vers le comptoir et fit ses paris, une centaine de crédit par match, pour les deux matchs : 25 – 13 pour l’Edificat et un score de 32 – 10 pour les Omnicieux. Il était confiant, le style de jeux des joueurs de l’étoile se faisait balayer par ceux du sien, c’était l’un des seuls matchs dont il était sûr à 99% du résultat.

Se rapprochant des écrans, il resta un peu à distance pour voir par-dessus le géant qui était accoudé sur le bord et qui occultait une grande partie de l’espace. Il gesticulait frénétiquement et furieusement envers les écrans. Probablement que le déroulement des parties ne suivait pas ses paris. Retournant au spectacle, Afel découvrit les scores : 20 – 4 pour le Clan Omnicieux et l’Edificat menait par 17 – 8. Les matchs en étaient à la moitié il était sur la bonne voie.

Tout en suivant le spectacle, il tapota rapidement sur son bracelet holographique et vérifia la sécurité de son parc informatique, habitude qu’il avait prise depuis qu’il volait des données à des clans ou personnes peu recommandable. Il devait être sûr de ne jamais être retrouvé ou tracé.

Autour de lui, la foule était en délire et s’extasiait devant les parties encourageant ou invectivant les sportifs. La boisson semblait couler à flot et l’esprit humain allait dériver progressivement vers une douce euphorie cacophonique. Souriant à cette pensée, Afel éteignit son bracelet holographique et se recentra sur le match du clan Omnicieux.


  • 10 sujets
  • 167 réponses

Message posté le 20:37 - 16 nov. 2015

- Non... Non! NON! NON! CONNARD!

Varistan frappa du poing contre le comptoir alors que l'Edificat venait de mettre un nouveau point suite à une pénalité franchement exagérée. Quel idiot de l'Union avait cru bon d'oublier de soudoyer les référés?! Varistan venait définitivement de perdre 500 crédits, et le score du match Transhumanité - Omnicieux ne lui permettait plus de toucher le pactole. Son score pronostiqué avait volé en éclat à la troisième reprise. Et la côte était si basse qu'elle ne couvrirait même pas sa perte sur l'autre match.

Varistant Cardesis n'était pas homme à se laisser abattre. Mais il sentait qu'à moins d'agir très vite, toute chance d'encaisser ne serait-ce qu'un éclat d'écarion allait lui passer sous le nez. Les éclat ne se gagnait que sur la finale, et encore fallait-il pouvoir miser gros, et surtout juste...

Il quitta le comptoir en pestant et se dirigea vers le buffet, tout en réfléchissant. La finale allait se faire bien plus tard, au pique des festivités. Il pouvait encore se refaire, peut-être sur les match de Polygone. Les équipes des clans mineurs étaient moins imprévisibles que celles des Syndicats ou des Clans majeurs, et les matchs plus réguliers. S'il gagnait sur quelques match, il pourrait avoir de quoi miser plus tard sur la finale.

Après, connaitre le score exact serait bien plus aléatoire.

Plongé dans ses pensées, il ne prit pas garde à un des spectateurs aux yeux rivés sur l'écran et lui rentra dedans épaule la première.

- Tu peux pas faire attention, ducon?!

C'est après ce mauvais coup de langue qu'il reconnue l'orange et le mauve propre du Clan Omnicieux. Et merde, se dit-il, ces types pouvaient vous pourrir la vie comme pas deux.

  • 42 sujets
  • 615 réponses

Message posté le 00:01 - 17 nov. 2015

Le quartier était en effervescence et la bonne humeur était contagieuse. Il y avait tellement de choses à faire que Meylis ne savait trop où donner de la tête. Par où commencer...

Les chercheurs se bousculaient pour présenter leurs travaux à la foire aux découvertes tandis que d'autres étaient plus concentrés sur leurs paris. Elle aimait beaucoup regarder les matchs mais elle évitait de parier. Elle perdait beaucoup trop souvent à son goût.
Elle n'était pas dépensière, mais elle préférait utiliser ses crédits autrement qu'en leur remplissant leurs poches grâce à ses paris catastrophiques. Parce que oui, elle était vraiment mauvaise en pronostics sportifs !

Elle marcha encore quelques dizaines de mètres puis s'arrêta devant un des bars du quartier. Elle n'était pas loin de l'hôtel qui accueillait la foire, elle aurait tout le loisir d'y faire un tour après s'être désaltérée. Elle entra et s'installa au fond de la pièce.
Les gens riaient, criaient, chantaient... Le tout au même rythme que les matchs affichés sur les écrans numériques mis à disposition des clients du bar.
Meylis était cependant toujours perdue dans ses pensées, elle n'avait pas encore complètement décroché du boulot. Elle comptait bien sur la boisson pour y remédier, après tout c'était bien ça l'activité principale de la Fête de la Survie !

Une fois son verre terminé elle se sentait déjà d'humeur plus joyeuse. Elle se leva et se mit à accompagner les autres clients de son rire et de son chant lorsqu'elle entendit une voix sourde l'appeler près de l'entrée. Elle se tourna dans sa direction et aperçut un homme en train d'agiter ses deux mains.

- Meylis ! Meylis ! Par ici !

A une table à quelques mètres d'elle se trouvait un homme assis en charmante compagnie. Elle s'approcha pour mieux le détailler lorsqu'elle le reconnut :

- Sawel ! Quelle bonne surprise !

Elle lui donna l'accolade et il l'invita à s'asseoir. Elle était ravie d'être tombée sur une tête connue. Sawel était un des chefs de laboratoire de l'entreprise pharmaceutique de son clan. Elle avait eu l'occasion quelques fois de travailler avec lui et c'était toujours un plaisir de le croiser. Sawel lui présenta la jeune femme qui l'accompagnait. Elle s'appelait Kellen et travaillait dans le même labo que lui. Meylis lui serra la main et lui sourit chaleureusement.

- Je suis vraiment enchantée de faire ta connaissance ! Moi c'est Meylis. Je travaille plus en aval de la chaîne, comme médecin en charge du test des produits.

Elle arrivait maintenant sans peine à sourire naturellement. Cette rencontre inattendue était ce dont elle avait besoin. Elle allait pouvoir enfin commencer à profiter des festivités !

  • 160 sujets
  • 1662 réponses

Message posté le 22:10 - 17 nov. 2015

Sawel avait traîné Kellen dans un bar suffisamment cozy pour qu'il soit agréable d'y discuter autour d'un verre. Ils sirotaient chacun leur cocktail en attendant un contact qui devait les faire entrer dans le fameux « bon plan » de son chef.
La boisson était fortement alcoolisée, une bonne chose pour la détendre après ces quelques jours difficiles. Elle sentait la chaleur agréable de l'alcool monter et une certaine allégresse prendre le pas sur sa morosité. Elle commençait même à rire et plaisanter avec Sawel.

Quand Sawel invita une jeune femme prénommée Meylis à les rejoindre, elle était déjà suffisamment désinhibée pour entamer la conversation sans gène avec cette inconnue. Elle apprit rapidement qu'elles étaient toutes les deux du même clan. Les anecdotes sur les effets de certaines productions pharmaceutiques du clan Ediator ne tardèrent pas à fuser et il n'était pas rare que l'une ou l'autre se retrouve pliée de rire, se tenant douloureusement les abdos.

L'ambiance festive était communicative et les boissons commençaient à défiler bien trop vite. Mais Sawel semblait un peu en retrait dans la conversation et la consommation, le regard sans cesse à scruter la foule. Il suivait également avec attention les résultats des paris, sans toutefois encore y prendre part. Les jeunes femmes n'y prenaient garde et s'amusaient à lancer quelques paris sans grande conviction, davantage pour s'amuser comme des folles avec les supporters et hurler joie ou frustration avec eux.

Fatiguées de danser, chanter et hurler, Meylis et Kellen retournèrent s'asseoir à bout de souffle. La conversation vint à nouveau à aborder la clan et sa filiale si spéciale. La jeune assistante était curieuse du choix assez rare de Meylis pour un membre du clan Ediator, elle fut très curieuse de découvrir comment la jeune femme avait abouti à ce travail et comment se déroulaient les expériences.


  • 14 sujets
  • 281 réponses

Message posté le 22:36 - 19 nov. 2015

Parfait, à la dernière seconde l’Edificat venait de marquer leur 25 point ce qui permettait à Afel d’avoir un pronostic parfait et un gain de crédit non négligeable. Il allait reporter son regard sur l’écran rediffusant le match des Omnicieux quant il se fit brutalement bousculé et reproché la collision par une insulte mordante.

L’homme était grand et bien bâti, le dépassant d’une bonne tête, vêtue de rouge et vert. Il ne remit pas le nom de ce clan dans l’immédiat et tourna son regard vers l’individu, fronçant les yeux.

Vous souhaitez peut être revenir sur vos paroles ? Vous avez l’air un tant soit peu excédé.

Devant la force de l’individu, il préférait rester modéré, il n’avait pas la force du clan hors son uniforme autour de lui.

Mais dites-moi, vos couleurs, je ne remets pas le nom sur votre clan lequel est-ce ?

Le match des Omnicieux venait de ce finir et Afel remportait une mise convenable n’ayant pas l’exactitude du score. Remporter des écarions ne serait pas si simple.

Vous comptiez retourner parier ? Dans ce cas, discutions enjeux, si jamais vous m’étiez d’une utilité dans mes choix de paris j’oublierais l’insulte.

Intérieurement, il se dit que selon le clan il pouvait aussi essayer de récupérer des affaires intéressantes pour le sien.


  • 6 sujets
  • 63 réponses

Message posté le 14:24 - 20 nov. 2015

Adriel débarqua enfin sa moto. Il avait les yeux partout. Tout était effervescence. Le jeune homme n'avait encore jamais vu cela. Il tourna la tête vers un comptoir de paris et afficha un grand sourire. Cacher derrière ses mèches en vrac, il pensa que parier ici était la plus simple des choses. Il devrait donc y avoir beaucoup de monde pour les courses de moto.

Il se dirigea machinalement vers le lieux de rendez-vous. Sur le chemin, il examinait tout avec attention. Les femmes portaient des robes qu'ils n'avaient vu et même des bijoux. Son sourire ne le quitta pas du trajet. Il pensa que ces personnes, ne tiendrait pas trois minutes dans ses fanges avec de tels bijoux.

D'humeur joyeuse, il arriva au point de contrôle. Un grand costaud examina sa moto de fond en comble. Tout était en règle. Adriel en était certain. L'examinateur le regarda avec surprise.

-Tout est en règle gamin, lâcha-t-il, mais tu n'as pas peur de tomber en rade avec une ancienne de ce genre ?
-Non, c'est du solide

Adriel lui montra alors les deux ou trois améliorations qu'il avait apporté. La peinture, les pièces renforcées et les roues qu'il avait changé spécialement pour l'occasion.

-La personnalisation à la peinture céramique, rusée, comme idée, ajouta-t-il, ça te permettra d'enchainer plusieurs courses.

Adriel Acquiesça et il senti l'adrénaline monter d'un cran dans ses veines. L'homme lui remit alors une série de document avec heures, circuits et lieux de départ des courses. Il serait ravitailler au départ de chacune.

Il lui faillait maintenant repérer les circuits et leurs sorties. Il enfourcha sa moto, enfonça son casque et mit les gaz doucement.


En voyage
  • 10 sujets
  • 167 réponses

Message posté le 19:20 - 21 nov. 2015

Varistan mit moins d'une seconde pour comprendre l'avantage de la situation. Il présenta alors à l'Omnicieux son visage le plus affable, lequel combinait un sourire presque honnête avec un regard avenant.

- Ah, je suis vraiment désolé, les mots ont dépassés ma pensé! Vous savez comment c'est lorsqu'on se jette à corps perdu dans les paris, je suppose?

Son regard loucha une fraction de seconde sur le bracelet holographique de l'homme et aperçue deux runes vertes. L'homme pariait, en effet, et plutôt bien semblait-il... Il y avait définitivement quelque chose à jouer, se dit Varistan.

- Je pense que vous avez eu plus de chance que moi sur les éliminatoires, aussi ne vais-je pas vous faire l'affront de vous suggérer mes pronostics à la balle 3D.

Tout en lui parlant, il l’entraîna doucement vers le buffet, bousculant sans y prêter attention ceux qui se mettaient sur son chemin.

- En revanche, je peux vous dire ceci : les matchs de balle 3D ne reprendrons pas avant plusieurs heures, alors que les matchs de Polygones vont durer jusqu'à pas d'heure. Et surtout, je peux vous assurer que les pronostics de Polygone, ça je m'y connais. De quoi suffisamment gonfler nos crédit respectif pour se permettre de miser gros sur la finale de Balle 3D. Vous me suivez?

Son sourire laissait apparaître ses dents parfaitement blanches alors qu'il offrait à son invité une coupe d'alcool saisie sur le buffet, dont il tenait la jumelle dans l'autre main.

- Aussi voilà ce que je vous propose : pot commun sur le Polygone : 40% pour moi et 60% pour vous. Et on gonfle assez pour amasser le meilleur lors de la finale, selon vos pronostics cette fois.

Puis, tendant un main amicale, il conclu.

- Au fait, c'est vrai que je n'ai pas répondu à votre question : Varistan Cardesis, du clan homonyme. Vous avez peut-être entendue parlé de nous dans vous petits fichier de sécurité, dans l'onglet armement.

Verrouillé
^