En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies. En savoir plus

Voir les sujets non lus
Marquer tous les sujets comme lus
Accéder aux archives

La chasse à l'extraordinaire.

[Eschorie]CNE Les Fiançailles

Tags : Fiançailles
  • 121 sujets
  • 105 réponses

3 avr. 2016 - 20:59

Annonce d'Eschorie



A l'intention des sujets d'Eschorie,

Que vous soyez à la recherche de renommée, de défi, ou avide de richesses, si vous possédez des grandes compétences dans le pistage, la chasse et la capture, déclarez-vous rapidement au Conseiller Lauriam Durnec dans la demeure du Duc Hilmar Marteau-Segil à Eschorie, pour participer à l'expédition.

Récompense de mission : propriété d'une mine de diamants.


Couleurs des dialogues :
Lauriam Durnec #fdbfb7
Grendelor #daa520
Teysa #EE82EE
Le secrétaire green
Gil de Vilvon #74D0F1
Duc Hilmar Marteau-Segil.


Compte utilisé par l'équipe rôliste.
  • 23 sujets
  • 546 réponses

Message posté le 14:27 - 7 oct. 2016

Lùthien maudit intérieurement la stupidité de Meug et exprima son opinion d'un grondement qui fit vibrer l'air tout autour d'eux. Ils étaient là pour s'emparer d'un oeuf, pas pour détruire le couple reproducteur. Les griffons étaient très utiles, il était contre-productif d'en tuer. Sans compter que la blessure, loin de ralentir la bête, l'enragea d'avantage. La louve lâcha la gorge du griffon, d'où à peine quelques gouttes de sang s’échappèrent, alors qu'il se retournait vers Meug, griffes en avant. Qu'il assume ses bêtises, se dit l'elfe.

L'énorme loup noir tourna alors son regard jaune vers le ciel, où il distingua Janus en train de jouer à chevaucher l'autre griffon. Lùthien était déçue du peu de sérieux dont ses compagnons faisaient preuve. Heureusement, Lauriam et Gil n'avaient pas perdu de vue leur objectif et escaladaient la paroi afin d'atteindre les oeufs. Le temps de ce rapide coup d'oeil et la femelle griffon avait mis Meug en position difficile, acculé contre un rocher, ne devant la vie qu'à l'allonge de son arme. Le loup noir souffla par le nez, produisant comme un éternuement de mépris, et parti à la rescousse du chasseur.

Lùthien chargea et percuta le griffon par le flanc, l'envoyant bouler à quelques mètres de là, les plumes fumantes là où l'aura rouge l'avait touché. Elle se positionna face à la bête, prête au combat et détourna la tête juste une seconde pour adresser un grognement agressif à Meug, lui intimant de rester loin de la zone. Cette simple attention permit au griffon de se jeter sur elle, ses serres acérées visant sa gorge. Le loup fit un rouler-bouler sur le côté gauche, fouettant l'air de sa queue rougeoyante, ce qui fit reculer le griffon.

Le détournement d'attention fonctionnait toujours. Pourvu que les autres se dépêchent de prendre l'un des oeufs...

  • 121 sujets
  • 105 réponses

Message posté le 11:14 - 6 nov. 2016

Le Baron sentait le poids des ans reposer sur son corps devenu si lourd à porter. Pourtant, en voyant le griffon se diriger vers eux, il se sentit des ailes à moins qu'il ne devint singe pour l'occasion. La peur décuple les forces dit-on, ici elle en créait de nouvelles.
Lauriam grimpa le mur sur lequel il été agrippé en battant tous les records de vitesse. Il atteignit la plateforme où reposait le nid de griffons avant son ami. Trois œufs garnissaient le nid. Trois magnifiques œufs énormes et luisants. Il se demanda soudain comment il allait faire pour en porter un seul.
Mesurant la distance qui le séparait du griffon freiné par Teysa qui s'évertuait à contrecarrer sa course, il entrouvrit sa veste et s'empara d'un des œufs en utilisant ses deux bras, puis glissa l'oeuf entre son ventre et l'épais tissu. Il réussit à boutonner quelques boutons afin d'assurer son maintien. Gil en fit autant. Les œufs étaient pesants et encombrants.

Alors, le baron se pencha au dessus du vide pour mesurer l'effort qui l'attendait. Il constata qu'il ne pourrait pas redescendre par la voie de la montée. Une descente sur un tel mur n'était pas envisageable. Après quelques échanges avec Gil de Vilvon, il décida de s'engager sur la paroi opposée qui bien que donnant tout autant sur du vide, leur permettait une descente plus contrôlée.

Gil attacha la grosse corde qu'il portait autours de sa taille autour du pic rocheux. La corde leur permettait une descente rapide sur une centaine de mètres.
Lauriam se jeta le premier.


Compte utilisé par l'équipe rôliste.
  • 3 sujets
  • 23 réponses

Message posté le 14:38 - 22 nov. 2016

Teysa était dans les airs tombant dans le vide. Assommer le griffon n'avait pas été la meilleur des idées, mais s'était fait et maintenant il tombait vers une étendu d'eau. Il sentit un choc et se fut le noir complet. Du froid dans la gorge une pression sur la poitrine. Il ouvrit les yeux et accéléra vers la surface pour une bouffée d'air libérateur. Là il nageât vers la rive. Vers les cris de l'autre griffon.

  • 23 sujets
  • 546 réponses

Message posté le 15:22 - 30 nov. 2016

Ce griffon commençait à sérieusement l'agacer. Malgré le combat, ses aiguisés lui permettaient de sa voir ce que devenaient ses compagnons. Lùthien entendait le coeur du baron s'affoler alors qu'il amorçait sa descente périlleuse. Elle pouvait même entendre les battements des 2 bébés dans leurs oeufs si elle y prenait garde. L'atterrissage de Janus dans un étang proche montrait qu'il avait réussi à se défaire de son adversaire. Il était temps pour la louve d'en faire autant.

D'un coup, l'aura rougeoyante qui l'entourait disparut et sa taille redevint celle d'un loup normal. Le griffon se jeta sur sa proie devenue faible. A ce qu'il croyait. Avec vélocité, l'elfe évita les charges jusqu'à ce que son adversaire soit bien placé. Une dernière esquive amena le griffon à frapper la paroi rocheuse. Légèrement ralenti, il n'eut pas le temps d'éviter Lùthien, redevenue une elfe. La chasseuse enserra le cou du griffon et l'asphyxia rapidement. Une fois inconscient, elle le relâcha.

Les deux adultes étaient hors de combat pour quelques temps. Il fallait maintenant réceptionner Gil et lauriam avant qu'ils ne se fracassent au sol avec leur fragile butin.

Courant pour les rejoindre, sa foulée repassa sans à-coups de 2 à 4 pattes. Elle avait repris la taille d'un poney. Au dessus d'elle, Lauriam se balançait à une trentaine de mètres, cherchant des prises, encombré par la taille de l'oeuf.

Une voix rauque sortit de la gueule du loup noir :
- Lâchez tout, je vous réceptionne.

Lùthien recula de quelques mètres et banda ses muscles, prête à sauter.

  • 3 sujets
  • 23 réponses

Message posté le 13:14 - 6 janv. 2017

Teysa sortit de l'eau glacé pour pouvoir analyser la situation. Il banda alors ses muscles pour course effrénée. Les chasseurs qui étaient en train de ramener les œufs se trouvait en difficultés avec pour aide un loup monstrueux qui devait sûrement leur causer plus de peur, qu'un sentiment d'aide. Pour gagner de la hauteur il monta sur le dos musclé du loup.

- Sautez vers moi, nous vous rattrapons !

Ses bras était tendu vers les deux hommes pour les inviter vers le bon vieux plancher des vaches. Il sentait sous ses pieds le loup qui n’appréciait pas plus que ça le fait qu'on l'utilise comme un tabouret.

  • 121 sujets
  • 105 réponses

Message posté le 17:01 - 14 janv. 2017

Gil de Vilvon et Lauriam Durnec avaient descendu en rappel la distance maximale que leur accordait la longueur de la corde. Mais la paroi n'atteignait le sol qu'une trentaine de mètres plus bas. Ils tentaient donc de poursuivre leur chemin sur l'abrupt du mur tant bien que mal avec l'aide de leur mains et de leurs pieds quand la voix caverneuse de la louve les convia à tout lâcher.
Lauriam eut alors le geste inconsidéré de regarder vers le bas. Il ne vit que la gueule d'un loup gigantesque et surtout le vide bien plus immense qui les environnait. N'avait-il pour seul choix de se jeter dans la gueule d'un loup magique ?
Un réflexe vieux comme le monde le força à s'agripper bien plus fort à la roche.
Quand Teysa les appela, il ne regarda pas vers le bas cette fois, bien convaincu que sa survie résidait dans la solidité de ses prises.
Quelle ne fut pas sa surprise d'entendre Gil crier :

- M'en fiche ! Je lâche, je n'en peux plus !

Son regard s'attacha au mur de pierre devant ses yeux. Immobilisé par la peur, il ferma les yeux et écouta la chute de son ami. Mais, il n'entendit qu'un cri de soulagement et la louve qui l’apostrophait :

- Dépêchez-vous de sauter Baron, nous n'avons plus de temps, ils se réveillent !

Un déclic intérieur desserra malgré lui les serres qu'étaient devenus ses doigts, et les yeux fermés, il se sentit tomber. Il recouvrit instinctivement les œufs de ses bras et ne pensa plus à rien.
Le choc fut assez violent, mais la louve l'avait magnifiquement réceptionné et l’œuf était toujours entier.
Alors, il ouvrit les yeux et se retrouva sur le dos de Lùthien qui n'attendit pas pour réaliser le saut le plus magistral qu'il n'ait jamais fait sur le dos d'aucun animal aussi humain soit-il....


Compte utilisé par l'équipe rôliste.
  • 23 sujets
  • 546 réponses

Message posté le 10:09 - 25 janv. 2017

Elle avait beau être puissante, trois hommes sur le dos, plus les oeufs de griffon, c'était beaucoup pour une seule elfe. Elle déposa donc son fardeau une vingtaine de mètres plus loin, à l'orée des arbres, près des rochers où elle avait caché son matériel.

Vous êtes lourds, fut son seul commentaire avant de reprendre sa forme normale, nue comme au premier jour face à ses compagnons. Sans complexe, elle s'accroupit pour récupérer ses vêtements et ses armes, leur laissant juste le temps d'admirer ses blessures déjà en train de se refermer. En moins d'une minute, Lùthien fut rhabillée.

Il faut vite retrouver les chevaux et partir. Je suppose que vous n'avez pas laissé d'oeuf dans le nid? Encore choqués, les hommes se contentèrent de secouer la tête. Dommage, soupira l'elfe, sinon les parents seraient restés près de lui. Là, ils risquent de nous poursuivre encore un moment... A moins qu'ils décident que le risque de perdre est trop important. Peut-être aurons-nous de la chance.

Ils marchaient aussi vite que possible avec leurs fardeaux, guettant les bruits de poursuite. Au fur et à mesure que les minutes passaient, la tension retombait. Les griffons avaient visiblement abandonné.

^