En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies. En savoir plus

Voir les sujets non lus
Marquer tous les sujets comme lus
Accéder aux archives

  • 58 sujets
  • 693 réponses

6 mars 2018 - 12:26

Dans la lignée de ce qui est fait actuellement (à savoir les projets de Petrichor et Erlidann), je me lance également dans l'écriture journalière (ou presque...).

Je vais faire 31 poésies, que je retravaillerai les 31 jours suivant.

La plupart des poèmes seront tirés du jeu littéraire « bouts-rimés » (http://ta.vlynn.fr/litterature/sujet/jeux-litteraires), cela m'aidera. Ma version est plus simple que celle présentée dans le lien : j'utilise des paires de rimes pour composer une poésie.

Pour ce premier poème, Erlidann, Cassiopée, Aillas et moi-même avons proposé deux paires de rimes chacun.


***


tremblote/papillote, peinture/confiture, couloir/loir, bois/loi, verre/fougère, jette/végète, engloutie/vie, cornée/apogée, épique/chronique

Cet étrange artiste a la tremblote,
Quand il s'agite, défait ses papillotes,
Pourtant habile en matière de peinture
En cuisine, il panique, le repas devient confiture
Affamé il maugrée, puis disparaît dans le couloir
Trébuche contre son greffier, assoupi tel un loir,
Le peintre envoie d'un coup l'animal dans les bois
Le geste ne le détend pas, car c'est sans foi ni loi
Qu'il se saisit d'une arme aussi vide que lui : un verre
Tout regret le quitte au moment où il jette
L'ancien pot de moutarde acquit à Fougères
Dernier souvenir qui dans sa tête végète
À propos d'un amour perdu, d'une couleur engloutie
Une odeur disparue, un lit froid, plus de vie.
Une forme inhabituelle le perturbe sur sa cornée,
Lorsque le matou désarticulé atteint l'apogée
De son renvoi tristement épique
Brigitte Bardot l'observe et l'ajoute à ses chroniques.

Je n'ai pas été très inspiré par les rimes, elles m'ont posé quelques problèmes.


  • 11 sujets
  • 126 réponses

Message posté le 22:57 - 31 mars 2018

Jour 3

alliance/croyance, détruit/fruit, exploité/sidéré, classe/fracasse


Tu crois pouvoir défaire notre alliance ?
Fait pas le malin où on te détruit,
Notre réputation n'est pas une croyance.
La rage, la haine nous en sommes le fruit
Personne ne pourra nous exploiter,
Nous avons beaucoup trop de classe.
Une spontanéité qui en a sidéré
Plus d'un. Ferme là où on te fracasse !

POPOPOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Edi(mitchell)t ==> Merci pour la correction Mike, je revois tous mes poèmes quand j'en serais au cinquième. Je n'ai pas réussi à bien m'organiser pour être régulier, mais me revoilà. J'ai deux trois pistes sur plusieurs de tes poèmes, j'y viendrais au moment de la correction des miens.

On s'capte !


A.A
  • 7 sujets
  • 195 réponses

Message posté le 01:21 - 1 avr. 2018

2.



proteste/manifeste, déclame/âme, obéir/maudire, secret/craie, dissimuler/assimiler

L’idéaliste a en son cœur un noir secret
Il a beau maîtriser l’art de se dissimuler
Ses résolutions sont gravées à la craie
Sur l’ardoise d’école qu’il a assimilé

Toujours se garder quand son être proteste
De montrer au monde une révolte manifeste
Il faut alors se dompter son esprit pour obéir
Et dans le noir vestibule de sa tête les maudire

Et c’est pour ça que tous les poètes déclament
Pour libérer noblement la fureur de leurs âmes

  • 11 sujets
  • 126 réponses

Message posté le 17:42 - 3 avr. 2018

Jour 4.

table/fable, sommet/soumet, vision/situation, parcourt/four


«Hé toi attends ! Faut que je te parle assis toi à ma table. Tu as cru quoi ? Moi mon grand je vise le sommet, faut pas me raconter de fable. Sache que celui qui ne fait pas son devoir est celui qui se soumet.
L'autre soir j'ai eu un flash, une vision. Celle qu'un jour enfin la réussite soit une étape de mon parcourt, et j'ai enfin trouver le chemin qui amène à cette situation ! Si tu veux m'aider à y arriver va voter pour moi. Bon maintenant tu peux éteindre le four.»

http://teraelis.vlynn.fr/litterature/sujet/votez-pour-le-trophee-verlaine


A.A
  • 58 sujets
  • 693 réponses

Message posté le 15:27 - 7 avr. 2018

11.


racine/officine, pilon/filon, caprice/prédatrice (remplacé lors de l'écriture par « vice »), transfert/mystère

Il découvre les mystères
Aussi aisément qu'il déterre une racine
Il demande son transfert
Vers plus d'enjeux, une autre officine
Il n'y a plus d'inconnues
Il en a épuisé le filon
Son ton est bourru
Il renifle le pilon
Il le rapporte à son directeur
Non par caprice
C'est un délateur
S'extasie dans ce vice.


  • 7 sujets
  • 195 réponses

Message posté le 16:30 - 21 avr. 2018

Fini depuis fort longtemps, je poste ici bien tard le premier poème fait de conserve avec Mike, AIllas et Cassiopée sur les rimes imposées :

tremblote/papillote, peinture/confiture, couloir/loir, bois/loi, verre/fougère, jette/végète, engloutie/vie, cornée/apogée, épique/chronique


J'ai eu du mal comme Mike avec certaines des rimes mais le résultat n'est pas trop indigent.

Depuis des années, elle végète

Façade altière, apathique chronique

Les conseils malavisés, elle les jette

Carapace fière, valkyrie épique

Et Colégram car la confiture

De son humour, elle l’étale au sol comme les bruits de couloirs

Tant d’amour, ne saurait passer en une peinture

Quand elle s’arrête devrait s’écrouler comme un loir

Mais elle se retrouve avec les yeux qui papillotent

Ou allongée par la rage avec la tremblote

Dans ce système sans foi ni loi

Parfois, on regrette d’être sorti du bois

Peut être qu’en suivant le vent, comme une fougère

On peut s’imaginer aller de l’avant, dépasser le plafond de verre

Pour elle, je n’ai qu’un souhait, que ses pages qui sont aujourd’hui cornée

Puissent demain être le feu ardent de son apogée

  • 7 sujets
  • 195 réponses

Message posté le 16:38 - 21 avr. 2018

Féerique / Plastique
Epreuve / Fleuve
Avenir / Périr
Donneur / Bonheur


Dans un élan feint de bonheur
Le conteur parle d'avenir
Parfois pire, il se fait donneur
De leçons qui ne sauraient périr
Quand il part dans des discours-fleuves
Il ne se départ jamais d'atours féériques
Pour améliorer l'expérience, qui est parfois une épreuve
Détourner la défiance pour orienter les esprits plastiques

^