En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies. En savoir plus

Voir les sujets non lus
Marquer tous les sujets comme lus
Accéder aux archives

[Z] Jusqu'à la mort

Aillas (MJ) - Redofre

Tags : Jeu de Rôle / Zombie
  • 121 sujets
  • 105 réponses

4 nov. 2015 - 11:09

Aillas




Codex :

Bienvenue,
Te voici dans le monde sans pitié du Guide. C'est un univers moderne, fait de centres commerciaux, de zones industrielles, de bourgs, de cinémas et de facultés. Bref, cet univers tu le connais, tu vis dedans au quotidien, tu le vois en passant la tête par la fenêtre ou en allumant la télévision.


Code I : Tu n'es pas un héros, tu es un enfant de la société.
Code II : Tu n'as qu'une vie, utilise la avec parcimonie.
Code III : Méfie-toi de tout ce qui bouge, sois attentif à l'immobile.
Code IV : Tu n'as jamais entendu parler de zombies. JAMAIS.
Code V : Prépare-toi à vivre l'insoutenable, le basculement du monde.
Code VI : Tu mourras surement, fais-toi une raison.



Aillas

Redofre
Personnage :



Nom : Regina
Prénom : Broughper
Âge : 27 ans
sexe : Féminin

Points de vie : 30

Objets à disposition : ses fringues, visibles des chaussures Kickers bonbon, un jean flare Kookai, sweat poncho laura scott, jarretelles lise charmel magie veda noir roulés dans la poche, un briquet chromé avec coeur en aluminate d'Yttrium incrusté, clés de voiture, un bout de glace à peine taché de sang à l'extrémité, en dessous du sweat un t-shirt Desigual Eleni. Barrettes à cheveux. Rouge à lèvre Yves Saint Laurent pur couture rose dahlia. Un mot de sa sœur dont l'encre à coulé et le papier est déformé.

Combat : 35
Autorité : 50
Débrouillardise : 60
Résistance : 30
Pragmatisme : 50
Équilibre : 55
Construction : 70

Passé : Seconde fille sur 3 enfants d'une famille d'américains installés en France, elle a bénéficié d'une existence relativement aisée et innocente jusqu'à ses 24 ans, où une rencontre charismatique a fait tomber ses valeurs et elle a entamé une sexualité en milieux relativement pervers, liés entre soirées secrètes, soumission, prostitution et filmographies déviantes. De caractère assez naïf et aussi sensuel que pratique, elle a escaladé les marches (ou dégringolé c'est selon) rapidement, et sa cadette ayant eu des problèmes de dépendance et des dettes elle l'a introduite. Ce qui a très mal fini pour elle, décédée il y a une semaine. L'aînée est en stage en Chine pour 8 mois. Ses parents ne pourraient pas comprendre, elle a donc mené son enquête et a "réglé" l'affaire un peu malencontreusement, mais de manière sanglante. Encore sous le choc de ce subit retournement de valeurs et notions de vie.
Travail : Elle n'a jamais eu besoin de travailler. Étudie l'économie après avoir décidé de prendre son goût de la manufacture différemment. A donc abandonné un cursus d'ébéniste quelques années plus tôt. Et a touché quelques "récompenses" fiduciaires pour des prestations qu'il est correct de ne pas détailler. Plus par goût de la découverte et recherche de l'appréciation de son mentor. Qui est d'ailleurs décédé de sa main quelques minutes plus tôt.
Résidence : Habite accessoirement chez ses parents le week end ou en vacances, parfois chez son mentor, sinon dans une petite chambre d'étudiante.

Famille : 1 sœur décédée récemment, parents en deuil résidant à 50 km de sa ville, soeur aînée en Chine.
Situation affective : Était vaguement maquée avec Hector, son mentor décédé très récemment.
Ami/e/s : Des connaissances de palier et de promo qui l'invitent parfois. Les plus proches sont Cassandra, copine de terminale, et Miguel, un pote gay de l'étage dans sa résidence U. Des adresses et vagues connaissances de "boulot" appartenant à des milieux qu'elle ne fréquente guère (haute bourgeoisie ou criminalité rangée, clubs, immobilier etc...).


Redofre

Regina a descendu l'ascenseur depuis l'appartement d'Hector, au 5ème étage, en tremblant à peine des mains, le stalactite de thé Kusmi glacé, fin et brisé, encore dans l'une d'elle. Elle n'avait même pas pensé sur le coup à le lâcher ou le cacher.
    Elle était juste sortie, avait fermé très lentement la porte, après avoir regardé un peu paniquée le cou d' Hector se vider de son sang, l'extrémité de glace fichée sous la peau laissant quelques jets légers apparaître tout en fondant.
    Avec tout ce qui s'était passé, elle avait laissé la bouteille geler au congélateur, celle-ci avait éclaté laissant ce morceau de glace verdâtre se former. Hector lui avait avoué les conditions de la mort de Sarah, sa petite sœur, et ouvrant le congélateur l'avait engueulée, reprenant son statut de dominant. Elle avait entrepris de nettoyer, il allait la frapper, elle s'était retournée et lui avait planté la glace dans le cou.


     Elle reprit vaguement ses esprits en sortant de l'ascenseur au sous sol, suffisamment pour mettre le bout de glace à peine ensanglanté dans la poche de son sweater, et pénétra le parking désert, à la recherche de sa voiture.



Aillas


13h20
Point vert : Regina – Appartement d'Hector
Point rose : Appartement de Regina




Bravo ! Regina vient de tuer son premier être humain. Autant dire qu'une telle expérience peut remuer. Bienheureusement pour elle, son sentiment de vengeance accomplie est plus fort que le trouble et elle s'en tire moralement sans monter sur l'échelle du suicide. Toutefois, attention aux répercussions à venir. (Résultat au test : 50)

Regina arrive à sa voiture, que fait-elle ?
-Rentrer chez elle.
-Aller quelque part pour souffler. [Préciser où]
-Retourner sur les lieux du crime pour maquiller ce dernier.

[Selectionne une action et décris la sans l'aboutir.]


Redofre

Regina se dirigea vers sa voiture, l'ouvrit, et démarra le moteur , le lecteur cd se mit en route sur la BO de Miles Davis pour ascenseur pour l’échafaud. Elle respira un moment, baissa la vitre et balança le bout de glace qui fondait dans sa poche lui glaçant le ventre à travers le tissu. Elle fouilla la boîte à gant et trouva son lecteur mp3 entre autres choses, qu'elle glissa dans une poche, ne trouvant rien qui la satisfasse. Elle aurait eu envie de quelque chose pour oublier la scène et passer à autre chose, oublier la voix d'Hector et les images qu'elle avait de sa sœur dans sa fin terrible. Elle ne pensa pas à quoi que ce soit qui puisse avoir cet effet, mais pensa à Miguel. Peut être encore lui et ses frasques avaient quelque secret qu'elle n'avait pas exploré et qui la feraient décrocher de son état...
          Elle refouilla la boîte à gant et sortit un petit boitier de maquillage, baissa le pare soleil et souligna son regard, glissant un peu de vers au dessus des paupières. Ca n'est pas dans son habitude et ça serait une bonne entrée en matière pour Miguel, peut être un message pour qu'il n'ait pas à poser de questions mais trouve ce qu'il doit faire. Elle vira la musique qui l'agaçait pour la peine et attaqua une vieille compil rock qui traînait. Marilyn Manson en intro, puis démarra et sortit du parking, direction la résidence et l'appart de Miguel. Il était surement réveillé mais chez lui, à cette heure.


Aillas


13h27
Point vert : Regina – Appartement d'Hector
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel



En cours...


Regina est en route pour sa résidence et celle de Miguel, ce qui la fait changer de zone. La circulation est normale. Le CD dans le lecteur saute et fini par rendre l'âme. Que fait Regina ?
-Elle met les infos.
-Elle met une chaîne FM.




Redofre

En plein milieu de la route, dépassé l'avenue Maldoror, le CD se met à sauter irrémédiablement et s'arrête, impossible de le refaire passer normalement. A se demander si le lecteur lui-même est pas devenu aussi myope qu'elle. La pensée la fait à peine sourire, elle tape sur le lecteur de dépit et malencontreusement appuie sur le bouton FM avec une rubrique sur "good girl gone bad" de rihanna. A t'on idée de faire des rubriques nostalgie sur des trucs qui ont même pas dix ans... "shut up and drive" passe et l'ironie la fait renoncer à éteindre le poste qu'elle retape un coup néanmoins, et accélère en jetant le vieux cd gravé par la fenêtre. CD industry is dead. Peut être on se mettra un jour d'accord sur le pourquoi du comment.


Aillas


13h35
Point vert : Regina
Appartement de Regina + Appartement de Miguel




Regina fait le choix de garder loin d'elle les pensées qui la tracassent, lui permettant de rester dans un calme relatif. Elle arrive chez Miguel qui l'accueille.



Miguel écoute la radio sur un poste rétro qu'il affectionne. On entend parler une journaliste à propos de mouvements de foule à la gare de Pellerin. Miguel lui propose de sortir :
-Manger un truc sur le pouce avant de bouger au cinéma.
-Aller au fast-food.



Redofre

Regina arrive enfin à la résidence Universitaire où Miguel est un vieil ami voisin de palier. On ne peut pas dire qu'il soit très studieux, mais il est sympa, peu collant et s'est entiché d'elle sans qu'elle ne comprenne trop pourquoi. Lui qui la trouve toujours trop sage et réservée elle espère de lui qu'il saura lui proposer une après midi d'entertainment digne de ce nom et de ne pas penser à tous les ennuis qui lui sont récemment tombés dessus.

            Arrivée devant sa porte, elle frappe et attend. Une bonne minute de légers bruits divers derrière la porte après, il ouvre et la regarde, un peu surpris, les pupilles légèrement dilatées, une forte haleine de café.

                   "Regina, ma belle !! "

            Apparemment il remarque le maquillage et peut être quelque chose d'autre mais il a la subtilité de ne pas le faire remarquer et l'invite à entrer.

               Regina va ainsi s'asseoir sur le rebord du lit déjà fait, qui contraste avec la petite table d'étudiant où une tasse de café à moitié vide voisine avec une vague ligne de résidus de poudre blanche. Miguel adore jouer avec le sucre et est souvent hyper speed. Trop de café.

                "T'as entendu ça? à la gare ça a l'air de péter. Bon tu tombes bien, je pensais sortir. Tu m'accompagnes? petit menu rapide et toile? Ou tu es peut être partante pour plus amusant? ON devrait peut être faire un tour à la gare en passant, voir de loin, mais éviter en voiture dans tous les cas. tu crois pas?"

                   Le poste de radio débitait ses fadaises journalistiques à sensation. Ils seraient capables de faire passer des mouettes pour une attaque terroriste.

                   "Je te suis, j'ai ma journée libre."

                  Miguel enfile un manteau de cuir agneau assez long dans le quel il aime bien balader sa silhouette filiforme et élégante et laisse passer sa petite princesse sage en premier.


Aillas


13h40
Point vert : Regina
Appartement de Regina + Appartement de Miguel
Point jaune : Objectif repas




Miguel et Regina prennent le tramway pour se rapprocher du centre ville (et de la gare) et amnger quelque chose sur place. Ils s'arrêtent à un petit restau rapide. Le temps du repas se passe.



La télévision du boui-boui diffuse un mouvement de foule au niveau de la gare, conseillant au passage aux gens d'éviter le secteur et ne pas s'empêtrer dans les bouchons provoqués. Pas trop alarmiste, on attribue ça à une bande de forcenés.

Miguel est intrigué, il propose d'y aller. Que faire ?
-Le suivre en direction de la gare.
-Refuser et préférer continuer de se changer les idées par une expo ou un bar.



Redofre

Ellipse


           Après avoir gobé un kebab végétarien tofu aux tomates séchées avec peu d'appétit, et accessoirement regardé Miguel s’enchaîner des keftas en parlant de deux types habillés en cow-boy qui l'ont occupé la veille, et après avoir regardé le pauvre pain décharné et déchiré qu'il laissa dans sa serviette, vint la décision de ce qui viendrait. Miguel tenait à voir la gare. Ce goût pour les moments précis et extraordinaires qui illuminent les lieux trop habituels et anodins. Elle pouvait comprendre, mais elle n'avait pas exactement les mêmes goûts. La violence et l'agitation ne l'attiraient pas. Lui semblait y trouver une certaine fraîcheur, sans que ça soit particulièrement malsain, juste un peu forcé.

           Ils se mirent d'accord pour aller voir l'exposition de Martha Siedberg, au centre Ed Wood. L'artiste inaugurait une expo de collages papiers sur mur et bombes de peinture. Le thème "mixité politique" n'était guère attirant et elle prévoyait déjà des monstruosités à base de tronches de notables médiatisés, mais l'artiste avait un peu de le sympathie de Miguel et avait attiré son regard 3 ans plus tôt avec un travail controversé sur des corps de fourmis agencés en deux armées adverses sur des restes de viande chevaline. Le travail avait été utilisé de manière maline lors du scandale des lasagnes. L'approche marketing avait intéressé Regina pour les répercussions entre marché de l'art et économie régionale de l'alimentaire.

           Ils descendirent la rue Karloff et tournèrent à l'angle de la rambarde Myers pour pénétrer dans le centre Ed Wood. Il s'agissait d'un bâtiment 18ème de 4 étages, rénové, et dont les derniers étages servaient d'appartements pour "résidences" artistiques.

           Ils prirent l'ascenseur jusqu'au second, et Miguel récupéra une clef scotchée derrière un extincteur.

               "Tu vas voir ma chérie c'est une vue superbe. J'avais passé quelques soirées ici avec un artiste Italien. Très... chaleureux. Et il avait laissé ça ici pour les fois où... il n'y voyait plus assez clair pour retrouver ses clefs".

             Le sourire à la fois innocent et gouailleur de Miguel lui plaisait. Et la rassura.

               "En plus on est à 3 rues de la gare et on peut se déplacer sur les toits sur tout le pâté de maisons... Ca nous permettra d'avoir un petit aperçu de ce qui se passe là bas"

               Il releva la tête d'un air un peu snob qui accompagnait avec humour chaque fois où il réussissait à avoir raison ou le dernier mot. C'est à dire souvent.

               Ils passèrent par les escaliers, il lui montra l'appartement où il avait découvert le bâtiment en compagnie du réalisateur Italien et il ouvrit la trappe du toit, sortit par l'échelle et se retourna pour lui tendre la main.

                "On aurait du venir manger ici... c'est superbe comme endroit".

                Elle le suivit et prit les rayons du soleil dans les yeux.


Aillas


14h21 - Samedi
Point vert : Regina & Miguel
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel




Regina est désormais sur le toit et dispose d'une bonne vue sur les rues environnantes. Elle peut donc voir une ambulance, trois voitures et un camion de police passer toutes sirènes dehors pour aller vers la zone de laquelle on entend des cris et des sifflements.

Que faire ?
-Rester pour continuer d'observer.
-Demander à quitter le quartier.



Redofre

Regina regarda à 360 degrés autour d'elle, admirant certains points de vue et un beau tag sur une cage d'escalier. Miguel lui montra deux ou trois choses, avant de s'intéresser au secteur de la gare particulièrement , il s'avança sur les toits des immeubles voisins pour se rapprocher au plus près du foyer d'attention des autorités. Il s'arrêta au dernier mur, 4 étages au dessus de la rue et entreprit d'escalader la cage d'escalier la plus proche gagner 2 mètres de hauteur.

             Regina s'amusa de le voir enlever son manteau pour ne pas abîmer l cuir et entreprendre son ascension. Il s'en sortit d'ailleurs très bien. Elle observa la scène elle aussi, frissonnant un peu.

             "Mais ça commence à faire un moment que l’échauffourée a commencé non? On en a parlé à la radio chez toi, ce qui veut dire au moins 20 minutes depuis le début. Il s'est passé combien de temps? La ville est tranquille d'habitude. Il n'y avait pas de manifestation prévue? "

             Miguel sourit du coin d'une lèvre appréciant que Regina finisse par se poser des questions sur cette petite fleur d'extraordinaire au milieu de leur trop connue petite ville.


Aillas


14h28 – Samedi
Point vert : Regina & Miguel
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel



Regina s'interroge sur ce qu'il se passe. On entend des coups de feu, d'abord un, suivant d'autres. De grands cris fusent et des alarmes de voitures sont déclenchés. On entend au loin d'autres voitures de police arriver.

La situation semble se corser, que décider ?
-Rester sur place.
-Descendre des toits.



Redofre

La situation devenait un peu surréaliste mais la journée entière l'avait été. Tous deux sursautèrent en entendant les coups de feu, et restèrent stupéfaits d'en entendre à répétition.

            Regina insista ainsi sur les questions:

              "Mais... La police n'utilise pas ses armes sans avoir à riposter... Et ce n''est pas une seule personne, l'assaillant, sinon il aurait vite été descendu. Il y a donc un groupe armé et manifestement suffisamment armé pour tenir la police en échec... Miguel tu veux encore aller au ciné?"

            Miguel sautillait sur sa cage d'escalier désespérant de trouver un meilleur point de vue. Il ricana de plaisir à la question de Regina        "Non, tu me portes chance c'est ma meilleure journée depuis au moins 6 mois... fait chier, on est trop loin, on voit rien d'ici... ça aurait été le point de vue parfait... Mais si on attend un peu on aura peut être l'occasion de voir le foyer se déplacer. J'ai presque envie d'aller chercher des toits plus près."

             Regina le regarda un moment, hésita un peu et dit "restons un peu".

             Miguel rajouta en rigolant "et si on allait checker l'expo? il y aura peut être des gens motivés non?".


Aillas


14h33 – Samedi
Point vert : Regina & Miguel
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel




Les deux amis restent sur le toit quand des crissements de pneus se font entendre et des altercations vives en bas dans leur rue. On peut voir des voitures tentant de se frayer un chemin, même en sens inverse à la circulation. Des gens se crient dessus et certains courent à l'opposé de là où on entend les sirènes.
Une vive explosion retentit quelques rues plus loin et une fumée âcre ne tarde pas à monter vers le ciel. Un camion de CRS passe en force sur le trottoir juste en bas.

Que faire ?
-Rester sur les toits.
-Descendre dans la rue pour interroger des gens.
-Descendre pour quitter le quartier.



Redofre

En entendant les sons dans la rue, Miguel descend de son perchoir et se penche pour mieux voir, et s' écrie en voyant le camion de CRS arriver:

            "Regina, tu le touches, je t'invite où tu veux"

        S' ensuit un rapide concours de mollard qu'aucun des deux ne remporte. Regina affiche cependant clairement son manque de motivation et un léger stress avec tout ce bruit.

            "Miguel, je crois que c'est pas la meilleure journée pour faire un tour en ville finalement. ça commence à faire un peu guerre civile en bas."

             " Justement, profite, tu as pas souvent l'occasion d'assister à ça en vrai" répond-il. Tu sais quoi? j'ai une idée, allons voir à la salle d'expo si on peut ramasser des trucs, j'ai bien envie de taper une banderole pour délirer, on pourra la tendre sur les bords de l'immeuble ça fera une super ambiance..."

              " Bon et si je touche un camion de crs, on file et tu m'emmènes n'importe où?"

              "Promis" répond il. Maintenant détends toi, je vais voir si je trouve du matos.

              Regina préfère rester sur le toit un moment.


Aillas


14h40 – Samedi
Point vert : Regina
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel



(Décidément tu l'aimes ce point-là)


Miguel disparaît plus loin par la trappe, laissant Regina seule. Deux nouveaux camions de CRS s'arrêtent au bout de la rue, à l'opposé de la Gare, coupant ainsi l'arrivée et la sortie des voitures. Les forces de l'ordre posent ensuite des barrières et font sortir quelques personnes avant qu'un gradé se saisisse d'un mégaphone :

« Veuillez rentrez chez vous. Le quartier est fermé jusqu'à nouvel ordre. Veuillez rentrer chez vous. »

Regina est seule désormais. Que faire ?
-Descendre retrouver Miguel.
-Aller parlementer avec les CRS pour sortir.
-Rester sur le toit à attendre Miguel.



Redofre

Regina suit la petite dans des CRS avec un regret non dissimulé, bien qu'absolument solitaire. Tellement solitaire pour la peine que Miguel serait un luxe tout à fait bienvenue - sinon essentiel - dans un tel moment. Elle attend 5 minutes, surveillant la rue voir si des gens passent et comment les CRS réagissent, surveillant l'entrée de l'immeuble.
         Elle finit par fouiller dans sa poche et trouve le ticket du fast food et un eye liner, gribouille un "je te cherche, reviens ici" au dos du petit papier, le coince sous un gravier costaud bien en vue devant l'échelle de la trappe au cas où il revienne entre temps et elle s'aventure dans l'immeuble, décidée à trouver Miguel rapidement.

              "Et tant pis, si les camions étaient trop loin, on dira que j'ai gagné". se dit elle pour se donner un peu de baume à l'âme.


Aillas


14h50 – Samedi
Point vert : Regina
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel





Miguel ne revenant pas, Regina part donc à sa recherche après avoir regardé le comportement des forces de l'ordre. Un camion militaire est venu rejoindre les autres et c'est une espèce de barricade qui se forme. Personne n'est plus admis à l'extérieur. Quatre militaires armés passent les barrières pour rejoindre la gare. Depuis la gare, les bruits ne se sont pas calmés, d'autres coups de feu retentissent et d'autres foyers de fumée sont visibles.

Regina passe la trappe et se retrouve dans le bâtiment. On peut entendre des bruits de voix étouffés quelques étages plus bas, au niveau de l'exposition.

-Tenter de rejoindre les voix ?
-Faire le tour du dernier étage pour voir s'il y a quelqu'un ?



Redofre

Après avoir observé un moment la rue et vu les militaires refuser le passage aux civils, Regina se décide à chercher Miguel, laissant un mot à sa vue et ouvre la porte du 4ème étage où Miguel avait fréquenté Pierrot Paul Pascolini, le jeune réalisateur underground italien qui lui avait laissé les clés. Elle tend l'oreille dans les escaliers sous elle, et dans le couloir des appartements de résidence, vraisemblablement vides en cette saison, à part surement un qui aura été assigné à Martha Siedberg.
      N'entendant rien elle se risqua quand même à appeler "Miguel? tu es là?"


Compte utilisé par l'équipe rôliste.
  • 121 sujets
  • 105 réponses

Message posté le 18:46 - 20 nov. 2015

Aillas


15h02 – Samedi
Point vert : Regina
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel
Étoile bleue : Forces de l'ordre


Aucune réponse ne se fait entendre. Toutefois, des exclamations se font entendre plus bas. Au niveau de l'exposition. Que faire ?

-Fouiller activement l'étage.
-Passer à l'étage inférieur.
-Aller directement à l'exposition.

[Selectionne une action et décris la sans l'aboutir.]


Redofre

N'entendant rien, Regina ne perd pas de temps et va réitérer sa tentative au 3ème étage, prêtant de plus en plus l'oreille aux éclats de voix du second.


Aillas


15h05 – Samedi
Point vert : Regina
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel
Étoile bleue : Forces de l'ordre


Regina n'a toujours pas de réponse, le troisième étage, composé de bureaux principalement, semble vide. Néanmoins, de nouveaux coups de feu à l'extérieur la font sursauter vivement.

-Descendre au niveau de l'exposition.
-Fouiller l'étage.
-Aller à la fenêtre pour voir ce qu'il se passe à côté.



Redofre

Entendant les coups de feu qui sonnent si proche et voyant la fenêtre au bout du couloir qui semble donner juste au dessus, elle s'en approche pour voir ce dont il s'agit, prudemment pour ne pas prendre de balle perdue. Elle écoute d'une oreille les discussions de l'étage de l'exposition en même temps.


Aillas


15h06 – Samedi
Point vert : Regina
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel
Étoile bleue : Forces de l'ordre




Regina n'a pas un angle de vue super, mais elle peut voir des dizaines de personnes débraillées se déplacer vers ce qu'elle imagine comme étant la position des militaires. Un appel au mégaphone se fait entendre :

« Arrêtez-vous, dernière sommation, nous serons contraints de tirer si vous ne vous arrêtez pas immédiatement. »

« Arrêtez-vous ! »

Un nouveau coup de feu se fait entendre. Probablement en l'air. Les individus semblent toujours se diriger vers les militaires. Ils semblent de plus en plus nombreux.

De nouvelles exclamations viennent de l'étage d'en dessous.
Que faire ?

-Rester à la fenêtre.
-Descendre à l'étage inférieur.



Redofre

Regina regarde un moment la foule s'avancer vers les militaires, ne comprenant rien et n'attend pas la réaction des militaires avant de descendre 4 à 4 les marches vers la salle d'expo. Elle débouche dans la grande salle, la table avec les bouteilles et les petits fours dans un coin, une quinzaine de personnes agglutinées devant les 2 fenêtres s'exclamant à grands cris. Elle cherche machinalement Miguel des yeux, personne ne faisant attention à elle.


Aillas


15h09 – Samedi
Point vert : Regina
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel
Étoile bleue : Forces de l'ordre


Regina repère Miguel qui regarde à la fenêtre. Tous ont les yeux rivés sur ce qu'il se passe dehors, les visages reflétant à la fois un état proche de la panique et de l'excitation. Des coups de feu en rafales se font entendre encore, les gens aux fenêtres ont un mouvement de recul.

« Putain mais ils leur tirent dessus ! »
« C'est dingue merde, c'est complètement dingue ! »
« Regardez ! Ils entrent au rez de chaussée ! »
« Quoi ?! »

Miguel s'écarte un peu de la fenêtre et se retourne, il voit Regina de l'autre côté de la pièce et l'interpelle : « Certains entrent, on fait quoi ? »

En effet, que faire ?
-Rester dans la pièce et attendre.
-Demander aux autres ce qu'ils ont vu et ce qu'il se passe dehors.
-Aller jeter un œil à l’étage d'en dessous.



Redofre

Regina se rapproche de Miguel, essaie d'identifier rapidement les personnes présentes et demande d'une voix assez forte ce qu'il se passe (à tout le monde):

            "Qu'est ce qui se passe? Qui rentre? Ils sont armés? ils fuient? C'est quoi c bordel, quelqu'un sait quelque chose qui ait un sens?"


Aillas


15h11 – Samedi
Point vert : Regina & Miguel
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel
Étoile bleue : Forces de l'ordre




En posant sa question, Régina se retrouve face à deux femmes et un mec qui lui expliquent en termes rapides -trop- ce qu'il s'est passé. Pas beaucoup plus que ce qu'elle ne sait déjà, si ce n'est qu'une foule de gens bizarre est dans la rue, comme une émeute mais presque silencieuse et sans armes. Là, certains sont entrés dans l'exposition du rez de chaussée. Pendant ce temps, quatre autres personnes -deux femmes et deux hommes- se précipitent vers l'escalier pour aller voir.

Que faire ?
-Rester dans la pièce et attendre.
-Regarder ce qu'il se passe dehors.
-Aller jeter un œil à l'étage d'en dessous.



Redofre

Un peu chamboulée et frustrée par les réponses, notre héroïne laisse les 4 personnes filer et prend un poste à la fenêtre regardant en détail ce qui se passe dans la rue.
                "Miguel... t'en penses quoi?"


Aillas


15h14 – Samedi
Point vert : Regina & Miguel
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel
Étoile bleue : Forces de l'ordre


« Je trouve ça excitant, mais là c'est vraiment trop près à mon goût, ça sent qu'on va être dedans et que ça risque d'être dangereux et sale. »

Dehors, les militaires reprennent leurs sommations, ça sonne en effet comme assez inquiétant, surtout que les personnes ne semblent pas prêtes de s'arrêter, sans être si hostiles que ça. Plutôt sinistres. Même carrément, Regina voit d'ailleurs que beaucoup sont ensanglantés. Mais, ça serait pas un bout d'os qui dépasse là ?...

Une fusillade se déclenche, les militaires tirent quasiment à bout portant.

Que faire ?
-Regarder ce qu'il se passe dehors.
-Aller jeter un œil à l'étage d'en dessous.
-Trouver un endroit pour se planquer.



Redofre

Regina se rapproche de Miguel tout en ne lâchant pas la scène des yeux (d'abord fermés quand la première salve est tirée). Elle pose la tête sur son épaule doucement, mimant pour le reste de la salle une fille apeurée qui se serre contre son homme et murmure:

           "Miguel, moi ça m'excite pas du tout. On ne devrait pas rester là trop longtemps... Ces gens ont l'air bizarre, blessés t ne demandent pas d'aide, ne fuient pas... Ce n'est pas normal, regarde. On dirait même qu'y en a un avec une fracture ouverte. Tu as une idée d la douleur que ça crée ces trucs?! C'est vraiment pas normal. Si ces gens rentrent je ne veux pas être là, dans cette pièce, à découvert, et si les militaires arrivent, vu leur réaction je doute que ça soit mieux. On devrait se faire discrets et filer tu ne crois pas? On a le toit pour nous. Ou un des apparts du dessus. Tu en penses quoi?"

               Regina espère que personne n'a trop fait attention à elle et ce qu'elle disait. Elle balaie cependant la salle d'un regard rapide avant de se reconcentrer sur la fenêtre.


Aillas


15h15 – Samedi
Point vert : Regina & Miguel
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel
Étoile bleue : Forces de l'ordre


Miguel consent à la demande de Regina et les voilà tout deux partis pour se trouver un endroit plus sûr en espérant que les choses dehors se calment. Personne ne s'occupe d'eux. Où aller ?

-Au dernier étage pour se barricader dans un appart'.
-Sur les toits.



Redofre

Regina et Miguel profitent du trouble pour s'éclipser comme un couple qui s'en va et prennent les escaliers. Regina le mène jusqu'au dernier étage. Miguel ne semble pas exactement en état de penser logiquement et sécuritairement. A la fois excité et un peu perdu.

                    "Bon viens. Tu as les clés des apparts du dernier ou des bureaux?  Tu as eu le temps de trouver quelque chose? tu as pu discuter un peu? il y a qui en bas? Ca serait étonnant en tel état de crise que les bâtiments aient été laissés sans surveillance ou que l'expo n'ait pas été annulée. Tu es sûr qu'il n'y a pas de civils dans l groupe? Il se passe quelque chose de spécial aujourd'hui... Et de pas naturel. Quelqu'un doit savoir un truc quelque part.
              Mais le plus urgent c'est de trouver un endroit safe. Tu as vu ce qui se passe dehors? il est impossible de rentrer en tram, ou en métro. A pied on va se faire descendre comme des canards. Si les forces armées prennent l'immeuble d'assaut il faut qu'on soit installé dans un endroit fermé à clef et normalement inhabité. Les résidences du dernier seront parfaites pour ça de ce que tu en as vu? Tu connais un autre poste d'observation? Ils sont meublés, il y a la télé, la radio, des ordinateurs peut être?"

               Miguel est pris d court et ne sait pas trop quoi répondre, il commence question par question d'après le peu qu'il se rappelle de ses soirées avec pierrot.

                 "Mais ma puce, tu s un peu paranoïaque là... c'est juste une manif improvisée et mutilée par les casseurs malvenus, et les forces de l'ordre enchaînent les bavures, c'est tout". dit-il tout en réfléchissant au meilleur endroit, certainement situé entre le 4ème étage et le toit.


Aillas


15h18 – Samedi
Point vert : Regina & Miguel
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel
Étoile bleue : Forces de l'ordre



(Point collecte afin de trouver le coin idéal - rempli par Miguel avec un magnifique 3 sur son lancé de dés)


L'air triomphant Miguel sort une clé et va jusqu'à la porte au fond du couloir du dernier étage pour les faire entrer. L'appartement est plutôt coquet bien que relativement vide d'effets personnels. La personne qui résidait ici semble partie pour un moment, ayant pris ses affaires, mais elle compte surement revenir vu que l'essentiel est là. C'est un trois pièce, salon, chambre et salle de bureau. Il y a aussi toilettes, salle de bain et cuisine. Le bureau contient un ordinateur fixe ainsi qu'une box.

Que faire ?

-S'installer.
-Appeler - via téléphone - de l'aide ou pour avoir des renseignements.
-Se connecter à internet sur son smartphone.



Redofre

Regina après avoir pénétré l'appartement sifflote d'admiration. Miguel en profite pour frimer un peu.

              "OK Miguel, je reconnais t'es un boss. On reste là un moment? je me sens en sécurité je crois. C'est étrange mais je n'aurais pas envie d'être chez moi, forcément."

                 Ils décident donc de s'installer, et profitent de la box pour chercher des informations sur internet. Miguel tente IJ et Twitty, Regina les infos. Ils en profitent ensuite pour tenter d'appeler leur amie commune, voir si elle sait quelque chose et lui conseiller d'éviter le centre le cas échéant.


Aillas


15h32 – Samedi
Point vert : Regina & Miguel
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel
Étoile bleue : Forces de l'ordre






Appel en cours.
Pas de réponse.


Que faire ?
-S'installer.
-Essayer d'appeler d'autres amis ou connaissances.
-S'enquérir des gens de l'expo.



Redofre

"Oh putain, Miguel, regarde ça !!!"


            Regina et Miguel passent 10 minutes à faire un petit tour de la situation sur internet, et ce qu'ils voient dépassent leur imagination comme leurs idées.

              De fait, il semble qu'un virus ait atteint les militaires et qu'ils aient décidé d'annihiler la population, de faire un coup d'état dans leur toute petite ville, ou que la population de pèlerin se soit transformée en groupe terroriste extrêmement uni mais sans armes. Enfin, apparemment la population visée agit de manière relativement frénétique, irrationnelle et surtout n'a pas l'air en bonne santé. Avec ou sans balles dans le corps.

              Passés quelques fou rires en voyant un type mordre un fusil de militaire et quelques tentatives de mettre du rationnel dans tout ça (happy hour à Mc Kick? concours d'audioviduel sauvage pour tester les qualités d'images des nouveaux appareils Siminces?) Ils pensent à appeler d'autres amis. Miguel s'en occupe, il en a une bien plus longue liste. Regina pense à appeler ses parents mais ils ont bien d'autres soucis en ce moment pas la peine de les angoisser.

                    "Miguel, je vais faire un tour dans le couloir voir si j'entends quelque chose dans l'escalier. On retourne à la salle d'exposition si tu veux quand tu as fini".

                  Elle sort donc du petit appartement discrètement et glisse la tête par la porte de l'escalier pour tenter de discerner des bruits des étages inférieurs.


Compte utilisé par l'équipe rôliste.
  • 31 sujets
  • 192 réponses

Message posté le 14:41 - 5 mai 2016



15h51 – Samedi
Point vert : Regina & Miguel
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel
Étoile bleue : Forces de l'ordre


Regina sort de l'appartement en quête des sons et des voix provenant des étages inférieurs et des cris lui parviennent. A cette distance, difficile de déterminer la cause. En prêtant plus attentivement l'oreille, elle se rend compte que les rafales de tirs se sont un peu éloignées. D'ailleurs les cris en bas semblent s'être tus.

-Aller voir aux étages inférieurs ?
-Monter sur les toits ?
-Retourner dans l'appartement avec Miguel ?

[Selectionne une action et décris la sans l'aboutir.]

  • 14 sujets
  • 296 réponses

Message posté le 09:36 - 6 juin 2016

Elle se dit que la fin des cris et le silence ne semblent pas meilleur signe que les éclats de voix, referme doucement la porte et décide de retourner voir Miguel. Il va falloir penser à se défendre au besoin, et trouver des armes. Eventuellement penser à garder le couloir et bloquer la porte d'accès à l'escalier. Mieux vaut plusieurs appartements à disposition qu'un seul, ne serait ce que pour l'outillage et les points de vue. Pour l'instant l'appartement n'est pas un mauvais QG. Et peut être installer depuis le toit un accès par la fenêtre. Issue de secours permettant de ne pas considérer l'escalier en cas de problème. Quitte à bloquer l'accès au toit et faire croire que cet accès a toujours été bloqué pour quiconque viendrait par l'escalier...
"Miguel?"

  • 31 sujets
  • 192 réponses

Message posté le 01:43 - 15 juin 2016



15h51 – Samedi
Point vert : Regina & Miguel
Point rose : Appartement de Regina + Appartement de Miguel
Étoile bleue : Forces de l'ordre


Miguel se retourne vers elle, il lui raconte qu'il a réussi à avoir trois de leurs amis, très brièvement, ils étaient secoués par les évènements proches de la gare et inquiets parce que cela semblait s'étendre mais ils allaient bien.

Regina lui fait part de ses idées, que choisiront-ils :

-Fouiller les autres appartements ?
-Garder le couloir et bloquer l'escalier ?
-Se ménager une issue de secours vers le toit ?

[Selectionne une action et décris la sans l'aboutir.]

  • 14 sujets
  • 296 réponses

Message posté le 12:01 - 15 juin 2016

Bon Miguel j'ai réfléchi, je crois qu'on va la jouer Fort knox par précaution: ça n'a pas l'air de blaguer et on ne sait pas d'où vient le danger. Donc on va sécuriser le maximum dee territoire: l'escalier est dangereux, mais il mène au toit: on va trouver un moyen de rejoindre le toit depuis un appartement, la fenêtre. Ensuite il nous faut explorer les autres appartements et bloquer le couloir. Autant on a de pièces autant on aura de matériel et d'issues de secours. D'accord? Tu as une idée? Il y a de la corde ou du fil électrique solide? Sinon on ouvre un autre appartement après avoir trouvé un moyen de bloquer l'escalier. Et on utilise les draps pour faire une corde à noeuds, se hisser jusqu'au toit.

-"Euuu Reg', t'es sur que ça va? t'y vas un peu fort non?"
-"Je peux pas y aller aussi fort que ce que j'ai vu. Soit on fout le camp d'ici en étant certains de pouvoir filer, soit on se prépare au pire qui peut durer quelques heures comme quelques jours. Tu préfères quoi?"
-"Nan bon ok t'as raison. Ca m'occupera puis je peux pas discuter contre toi quand tu fais ta fille."
-"Crétin" rajouta t'elle à demi convaincue. "Au fait, tu as truvé un micro ou quelque chose? sans fil? je placerais bien un mouchard dans l'escalier".
-"Je cherche ça".

Regina retourne dans le couloir avec une chaise en bois voir comment bloquer la poignée de la porte de l'escalier avec, et explorer un autre appartement.

^