En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies. En savoir plus

Voir les sujets non lus
Marquer tous les sujets comme lus
Accéder aux archives

L'art de surprendre.

[Galeon]CNE Les Fiançailles

Tags : Fiançailles
  • 121 sujets
  • 105 réponses

3 avr. 2016 - 20:58

Missives secrètes de Galeon


Si vous recevez cette missive, c'est que votre réputation dans votre spécialité n'est plus à faire. Fidèles de l'ombre, espions et voleurs, le Patriarche vous convoque dans le sous-sol du Squelette noir, il a une mission de la plus haute importance pour vous !

Le Patriarche du bas peuple.


Compte utilisé par l'équipe rôliste.
  • 3 sujets
  • 126 réponses

Message posté le 14:55 - 9 avr. 2016

C'est Lorsqu'il rentra chez lui après une journée bien arrosée, en sang comme en bière, que Layz constata qu'une lettre avait été glissée délicatement sous sa porte. Celle-ci portait le sceau de la bande du Squelette noir et cela ne laissait rien présager de bon. Bien trop fatigué, pas très intéressé, il reposa la lettre sur sa table et partit se coucher.

Ce n'est que de longues heures plus tard, que l'esprit reposé et avec une sacrée gueule de bois, Layz se décida à l'ouvrir. Il n'avait plus le moindre souvenir de comment cette lettre était parvenue jusque sur sa table, mais supposait que si elle s'y trouvait c'est probablement que c'était important.

Après avoir brièvement déchiffré les quelques lignes, il esquissa ce qui aurait pu ressembler à un sourire sur un visage moins bourru :

- Enfin quelqu'un qui me reconnaît à ma juste valeur, voyons ce qu'ils ont à offrir.

Layz se mit en route pour le quartier de la Gorge Rouge, vaste repère pour les racailles en tout genre, mais surtout centre névralgique du banditisme et du terrorisme Aelisiens. Au moment où il aperçut une gigantesque porte orné d'un crâne sombre aux yeux rouges il comprit qu'il était au bon endroit. Il frappa à la porte avec virulence.

- Le code ?

Le code ? Mais quel code ? Rien n'était précisé sur la missive, ce qui agaça passablement le grand gaillard.

- Soit t'ouvres, soit je vais te faire bouffer la porte.

- C'est bon ...

La porte s'entre-ouvrit, l'air qu'elle laissait échapper était glacial et nauséabond, laissant imaginer l'atmosphère lugubre qui devait régner en ces lieux ...

  • 121 sujets
  • 105 réponses

Message posté le 17:04 - 10 avr. 2016

Dans le sous-sol glauque se tenait un grand rassemblement, on pouvait y reconnaître - tant est qu'on soit bien du milieu - les diverses raclures de Galeon, ainsi qu'y apercevoir certains visages ou tenues laissant transparaître des personnalités notoirement moins corrompues. Cette masse de capuches sombres se pressait autour d'une figure presque lumineuse que l'on reconnaissait comme l'esprit malin des bas quartiers.



Korm, le Patriarche du bas peuple, dominait l'assemblée avec une prestance remarquable, son visage couvert d'un masque rieur, tout de blanc vêtu, le rendait quasiment mystique dans un tel lieu. Il prit la parole peu de temps après l'arrivée de Layz, celui-ci étant dans les derniers à pénétrer dans ces lieux infamants.

- Mes amis... Il joint les mains théâtralement. Notre Haut prince, que nous chérissons par toutes les célébrations qu'il ne cesse de donner, chacune l'occasion de déployer nos talents... particuliers. La foule ricana. Voici un nouveau défi qui s'offre à nous. Voilà que ses fiançailles approchent, et avec elles d'immenses cadeaux offerts par les provinces voisines.

Il marqua une petite pause.

- Nous allons profiter tout naturellement de ce moment pour nous emparer des richesses qui vont affluer de tout le territoire. Car déjà, Eschorie et La Talente sont en quête de leur présent. Je veux que nous soyons exemplaires, que ces riches benêts pleurent leurs pertes une fois les mains et les poches vides. Le patriarche leva les mains. Êtes-vous de la partie ?

Des hourras fusèrent de ci de là tandis que certains murmures approbateurs parcouraient le large groupe.


Compte utilisé par l'équipe rôliste.
  • 31 sujets
  • 184 réponses

Message posté le 15:09 - 14 avr. 2016

- [...] Patriarche a besoin d'moi, t'imagines ! Ils ont besoin de moi, Rick le voleur ! C'pour une mission ultra secrète dans un sous-sol c'soir [...]

A la mention du Patriarche, Lirsha reposa sa bière et écouta. Elle n'eut pas de mal à distinguer les paroles de l'inconnu, celui-ci se vantait de façon vraiment bruyante. Un sourire étira ses lèvres. Enfin, elle se rapprochait !

Lorsque l'inconnu se décida à partir, la nuit était déjà tombée, tout comme les deux bouteilles de rhum qu'il avait bu. Il se dirigea vers le quartier de la Gorge Rouge, en titubant. Lirsha le suivit à distance, et le vit rentrer par une grande porte marquée par le sceau du Squelette noir.

A son tour, la jeune femme se posta devant cette porte, et toqua avec force.
Une trappe s'ouvrit au dessus d'elle :

- Le code ?

Mince, un code ? Ca devait être précisé sur la missive !
Tant pis pour la discrétion, elle était déjà suffisamment en retard comme ca !

- A ta place, je reculerai... susurra la jeune femme.

Quelques secondes après ce conseil, Lirsha utilisa de la poudre explosive et fit voler la porte en éclats.

Elle profita de la confusion pour s'engouffrer à l'intérieur, et suivit les éclats de voix jusqu'au sous sol. Korm, le Patriarche du bas peuple se tenait en face d'elle, et venait de commencer son discours.

Lorsque des hourras s'élevèrent, Lirsha se faufila entre les rangs, jusqu'à se rapprocher du Patriarche.

  • 159 sujets
  • 1639 réponses

Message posté le 17:49 - 2 juin 2016

Jerobam regardait avec suspicion la foule rassemblée. Est-ce que l'annonce du Patriarche méritait un tel débordement de joie ? Étaient-ils de simples voleurs de bas étages pour crier victoire si facilement sans plus de réflexion...

La missive parlait de réputation et de spécialité, il s'était attendu à quelque chose de plus sérieux. Dégoûté devant cette médiocrité, il s'apprêtait à quitter le coin duquel il avait assisté à l'annonce. Jero poussa sans ménagement la foule, des coups rudes qui évacuaient sa frustration dans le même temps.
Alors qu'il ne tardait pas à atteindre la sortie, il posa la main sur l'épaule d'un homme dissimulé sous une large pelisse à capuche couleur sang pour l'écarter à son tour. Un coup de courant traversa douloureusement sa main au point qu'elle s'engourdit. Déjà agacé d'un déplacement inutile, l'idée de chercher la bagarre ne lui sembla pas mauvaise. Cependant, un coup d'oeil à l'homme lui fit revoir l'idée. Une carrure qui semblait trop bien bâti pour se risquer à un combat juste pour évacuer. De plus, l'homme n'avait pas participer au débordement, il restait droit, immobile, presque éteint. Jero ne pouvait même pas voir son visage, ainsi enfoncé sous sa capuche.

Il se faisait la réflexion qu'il était curieux du personnage quand il fut bousculé par une jeune femme très grande aux longs cheveux châtains tressés.

"Hey !" lui cria-t-il indigné. Mais elle poursuivit son chemin sans un regard, déterminée, l'ignorant totalement.

Jerobam hésita quelques secondes avant de la poursuivre à travers la foule.


  • 31 sujets
  • 184 réponses

Message posté le 14:30 - 7 juil. 2016

Lirsha se fraya un chemin jusqu’au patriarche, en jouant des coudes plus que de raison.

Le discours du patriarche était médiocre, tout comme la bande de vulgaires petits malfaiteurs qui s’époumonaient en hourras, déversant une haleine d’alcool bon marché qui lui irritait le nez. Ils s’agitaient dans tous les sens, en criant et en se donnant de grandes frappes dans le dos pour se féliciter de cette incroyable opportunité, sans plus se questionner. Cela en disait long sur le professionnalisme de ces individus.

Elle se rapprochait du patriarche, sans se soucier des personnes sur son passage. Devant elle se tenait deux hommes, un encapuchonné dont l’aura criait « danger ! » et un autre plus ordinaire qui le scrutait perdu dans ses pensées. Il ne vit donc pas la jeune femme s’approcher et fut violement bousculé. Du coin de l’œil, Lirsha le vit lui emboiter le pas en courant.

Arrivée devant Korm, elle l’interpella :

- Hey ! Pas mal votre discours, ça donnerait presque envie. Mais sinon concrètement, c’est quoi le plan ?

  • 159 sujets
  • 1639 réponses

Message posté le 16:33 - 4 sept. 2016

La demoiselle avait un certain toupet qui plaisait à Jero.
Puisqu'il avait fait le déplacement, il décida d'écouter la réponse du patriarche.
Bon il devait l'avouer, il était aussi curieux de la suite; la p'tite dame avait l'air bien zélée et impétueuse. De quoi promettre un peu d'animation.


^