En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies. En savoir plus

Voir les sujets non lus
Marquer tous les sujets comme lus
Accéder aux archives

  • 11 sujets
  • 126 réponses

13 juin 2017 - 19:34

La pluie fine d'un jour d'une vie de tristesse.
En haut du viaduc le corps presque mort tombe,
Un esprit suicidaire sans goutte d'allégresse,
Il est temps de laisser place, partir en trombe.

- « Pourquoi devrais-je vivre, dis le moi mon Dieu ? »

Soleil pointe ses premiers rayons d'émerveille,
Palette colorée, celle de vie, à l'heure.
Matinée heureuse d'une nuit porte conseil.
L'horizon s'élargi, un espoir dans nos cœurs.

- « La Vie, je crois que je me souviens maintenant »

Mi-chemin de sa chute souvenir d'Amour,
Emprisonné dans sa prison glacée lutte
Réalise qu'il n'avait pas dû passer son tour.
Le feu Divin l'accompagne dans sa chute.

- « Cet espoir que depuis longtemps je ne ressens »

Nuage doux d'un ciel bleu azur
Ombrageant les lumières du matin si lointain,
Images telles des bombes d'un esprit si pur
Et le corps qui enfin comprend son destin.

- « Blanche Colombe sauve moi toi qui est si belle. Tâche d'encre si subtile, toi le ciel. L'intouchable ville aux maisons dispersées. Reflet de lumière des toits teint orangé. Grandeur de la forêt offre ta verdure. Puissante et sage comme ton envergure. Les routes infinies déploient leur fourmillement. Voitures colorées passent infiniment. Tout est si beau, je veux vivre encore longtemps. »

Les derniers mots d'un corps qui s'arrête ici
Seul et fort face à la frontière de la vie.


A.A
  • 23 sujets
  • 549 réponses

Message posté le 20:25 - 13 juin 2017

Citation de Moon 2.0 :
La pluie fine d'un jour d'une vie de tristesse.
En haut du viaduc le corps presque mort tombe,
Un esprit suicidaire sans goutte d'allégresse,
Il est temps de laisser place, partir en trombe.

- « Pourquoi devrais-je vivre, dis le moi mon Dieu ? »

Soleil pointe ses premiers rayons d'émerveille,
Palette colorée, celle de vie, à l'heure.
Matinée heureuse d'une nuit porte conseil.
L'horizon s'élargi, un espoir dans nos cœurs.

- « La Vie, je crois que je me souviens maintenant »

Mi-chemin de sa chute souvenir d'Amour,
Emprisonné dans sa prison glacée lutte
Réalise qu'il n'avait pas dû passer son tour.
Le feu Divin l'accompagne dans sa chute.

- « Cet espoir que depuis longtemps je ne ressent »

Nuage doux d'un ciel bleu azur
Ombrageant les lumières du matin si lointain,
Images telles des bombes d'un esprit si pur
Et le corps qui enfin comprends son destin.

- « Blanche Colombe sauve moi toi qui est si belle. Tâche d'encre si subtile, toi le ciel. L'intouchable ville aux maisons dispersées. Reflet de lumière des toits teint orangé. Grandeur de la forêt offre ta verdure. Puissante et sage comme ton envergure. Les routes infinies déploient leur fourmillement. Voitures colorées passent infiniment. Tout est si beau, je veux vivre encore longtemps. »

Les derniers mots d'un corps qui s'arrête ici
Seul et fort face à la frontière de la vie.


Deux fautes : un "s" à ressens; pas de "s" à comprend.

Je n'accroche pas plus que ça, mais j'ai du mal d'une manière générale avec la poésie ^^'
Au moins, je comprends ce que tu veux montrer, il y a de bonnes consonances à mon avis. Je laisse la parole aux plus experts que moi ;)

  • 11 sujets
  • 126 réponses

Message posté le 21:27 - 13 juin 2017

Ah oui deux fautes d'inattention en recopiant mes feuilles, merci d'avoir mis le point dessus je vais modifier de ce pas.

Je comprends ton commentaire, la poésie n'est pas un art tout public malheureusement (de mon point de vue évidemment). C'est surtout un défi pour moi car je ne suis pas la personne la plus à l'aise dans le domaine. J'ai beaucoup d'inspiration mais j'ai parfois beaucoup de mal à faire ressentir les émotions sous cette forme.

Merci encore pour ton commentaire, bonne soirée.


A.A
  • 58 sujets
  • 693 réponses

Message posté le 14:41 - 20 juin 2017

Citation de Moon 2.0 :
La pluie fine d'un jour d'une vie de tristesse.
En haut du viaduc le corps presque mort tombe,
Un esprit suicidaire sans goutte d'allégresse,
Il est temps de laisser place, partir en trombe.

- (tirets inutiles) « Pourquoi devrais-je vivre, dis le moi (dis-le-moi + virgule)mon Dieu ? »

Soleil pointe ses premiers rayons d'émerveille,
Palette colorée, celle de vie, à l'heure.
Matinée heureuse d'une nuit porte conseil.
L'horizon s'élargi (s'élargit), un espoir dans nos cœurs.

- « La Vie, je crois que je me souviens maintenant »

Mi-chemin de sa chute souvenir d'Amour,
Emprisonné dans sa prison glacée lutte
Réalise qu'il n'avait pas dû passer son tour.
Le feu Divin l'accompagne dans sa chute.

- « Cet espoir que depuis longtemps je ne ressens »

Nuage doux d'un ciel bleu azur
Ombrageant les lumières du matin si lointain,
Images telles des bombes d'un esprit si pur
Et le corps qui enfin comprend son destin.

- « Blanche Colombe sauve moi toi qui est (Blanche Colombe, sauve-moi, toi qui es) si belle. Tâche (Tache) d'encre si subtile, toi le ciel. L'intouchable ville aux maisons dispersées. Reflet de lumière des toits teint orangé. Grandeur de la forêt offre ta verdure. Puissante et sage comme ton envergure. Les routes infinies déploient leur fourmillement. Voitures colorées passent infiniment. Tout est si beau, je veux vivre encore longtemps. »

Les derniers mots d'un corps qui s'arrête ici
Seul et fort face à la frontière de la vie.


Je trouve que les deux derniers paragraphes ont un bon rythme et des sons harmonieux. Par contre, les deuxième, troisième et quatrième strophes ont une construction grammaticale qui tranche avec le reste (la première strophe et les deux derniers paragraphes donc).

Ça peut être un choix, mais il faut s'attendre à ce que ça fasse tiquer les lecteurs du fait du manque de cohérence grammatical.

Sinon, le thème y est et le fond s'il est déjà vu (après tout, je l'ai en partie traité, de plus ou moins loin, dans mes deux nouvelles pour le recueil) fait le café (;


  • 11 sujets
  • 126 réponses

Message posté le 21:48 - 22 juin 2017

Merci pour ce commentaire très pertinent Mike, j'ai en effet remarqué que le changement grammatical peut sembler "choquant" entre certaines strophes. J'ai déjà effectué quelques corrections pour rester le plus cohérent et lisible possible, pour espérer être à la hauteur du recueil. Je laisse en suspends ce poème jusqu'à samedi pour me concentrer sur mon texte d"Une Nouvelle Par Semaine" (que j'espère pouvoir intégrer aussi dans le recueil).

Je fais en sorte d'améliorer mon écriture, et je sais qu'avec le temps et toutes vos remarques je ne peux qu'aller de l'avant.

Merci encore d'avoir commenté Mike (:


A.A
^