En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies. En savoir plus

Voir les sujets non lus
Marquer tous les sujets comme lus
Accéder aux archives

  • 11 sujets
  • 126 réponses

30 nov. 2015 - 22:11



Rêve
Imagine
Rêve encore
Imagine
Prends mon corps
Rêve
Ressent les griffes si fines
Du rêve
De l'imaginaire
Du destin
De la foi
Du futur déjà passé.

Alors je pars dans mille et une histoires, je suis si riche et si pauvre à la fois, je foire. Qui que tu sois, vois, reçois et accepte de rêver, à tout instant dirigé par maître Imaginé. Frappe, mords et claque Destin qui te happe, te tord et t'assassine.


Je suis riche d'argent noyé dans mille et un diamants,
Je suis pauvre de rêve noyé dans mille et une larmes.
Pauvre de moi, riche de vous, je mange mon argent,
Je vends tout mon or contre une larme de rêveur,
Ultime combat. Je me laisse enfin guidé par mon cœur,
Je bois la liqueur du rêveur, m'entaille les veines avec ardeur.


Alors je repars dans mille et une histoires, je suis si riche maintenant, je peux enfin voir. Qui que tu vois, reçois, soit le rêve, à tout instant perdu dans le monde Imaginé. Dîne et verse le vin dans la coupe de Destin.

Imagine
Rêve
Imagine encore
Rêve
Mange mon Corps
Imagine
Ressens la morsure Divine
Du rêve
De l'imaginaire
Du destin
De la foi


Et vole


A.A
  • 24 sujets
  • 89 réponses

Message posté le 23:31 - 30 nov. 2015

Très sympathique comme texte.

Il donne envie de tout plaquer et de partir loin de tout, de voler. :)
un début amère pour une fin plus sympathique.
La répétition du refrains (même si ce n'est pas tout à fait les même paroles) donne comme un coup de coude amicale, c'est un peu comme si un amis te faisais savoir qu'il était temps de se bouger le popotin.

Je ne suis pas très doué pour commenter des poèmes, alors la plupart du temps je dis simplement mon ressentit.

Merci du partage. :)


Tellement dans les nuages...avec Nyan cat!
  • 11 sujets
  • 126 réponses

Message posté le 19:55 - 10 déc. 2015

Il donne envie de tout plaquer et de partir loin de tout, de voler.


Tu résumes une partie de l'idée du poème avec cette phrase.
Merci pour ton avis en tout cas.


A.A
  • 115 sujets
  • 1226 réponses

Message posté le 12:47 - 21 déc. 2015

Tu as écrit un poème qui tourne autour de quelques mots répétés en boucle : rêve; imaginaire, riche, argent, pauvre.
Ton poème m'apparait un peu sous la forme d'une chanson où il y aurait un refrain un peu modulable et des couplets en prose.
Dans les refrains ces mots répétés peuvent avoir leur raison d'être, la répétition fait partie de la ritournelle. Par contre, je trouve dommage de les reprendre encore et encore dans les couplets. Il y a trop de répétition. Il gagnerait, à mon avis bien-sûr, à ne pas autant se répéter.
Ton poème rend par contre bien le sentiment qui varie entre l'espoir et le désespoir, entre la force et la faiblesse.


  • 8 sujets
  • 75 réponses

Message posté le 12:34 - 22 déc. 2015

Bonjour, tout à fait d'accord avec les deux précédents commentaires. Une petite question : dans la 3e strophe, pourquoi larmes n'a pas de rime ? et pourquoi trois rimes en "eur" à la place ? Si le but est de déstructurer la rime, les trois rimes en "eur" à la fin ont vraiment l'effet inverse (trois rimes d'affilée c'est un peu lourd dans ce contexte, je trouve qu'"avec ardeur" est en trop par exemple)

Mais le texte est sympa et réfléchi. Il y a du mouvement dans la narration, c'est agréable.

  • 11 sujets
  • 126 réponses

Message posté le 12:39 - 10 juin 2016

Citation de Cassiopée :
Tu as écrit un poème qui tourne autour de quelques mots répétés en boucle : rêve; imaginaire, riche, argent, pauvre.
Ton poème m'apparait un peu sous la forme d'une chanson où il y aurait un refrain un peu modulable et des couplets en prose.
Dans les refrains ces mots répétés peuvent avoir leur raison d'être, la répétition fait partie de la ritournelle. Par contre, je trouve dommage de les reprendre encore et encore dans les couplets. Il y a trop de répétition. Il gagnerait, à mon avis bien-sûr, à ne pas autant se répéter.
Ton poème rend par contre bien le sentiment qui varie entre l'espoir et le désespoir, entre la force et la faiblesse.


Citation de rei :
Bonjour, tout à fait d'accord avec les deux précédents commentaires. Une petite question : dans la 3e strophe, pourquoi larmes n'a pas de rime ? et pourquoi trois rimes en "eur" à la place ? Si le but est de déstructurer la rime, les trois rimes en "eur" à la fin ont vraiment l'effet inverse (trois rimes d'affilée c'est un peu lourd dans ce contexte, je trouve qu'"avec ardeur" est en trop par exemple)

Mais le texte est sympa et réfléchi. Il y a du mouvement dans la narration, c'est agréable.


J'avoue ne pas avoir vu vos commentaires, étant très occupé, je m'en excuse sincèrement et je vous en remercie.

Cassiopée a mis le doigt sur un point important que je n'ai pas précisé : ce poème est chantant, il ne faut pas le lire comme un simple texte mot à mot. Je vais vous proposer une version chanter pour vous donner l'idée finale du texte qui prend, je trouve, tout son sens de cette manière.

Quand aux rimes en "eur", j'avoue ne pas avoir était choqué en me relisant rei, mais maintenant que tu me poses la problématique je suis plutôt d'accord. Je vais réfléchir à quelque modifications, vous les soumettre à tout les deux; et aux autres lecteurs, s'il y en a; en espérant avoir votre avis malgré mon manque d'investissement évident de ces derniers temps.

Mille excuses encore de ne pas vous avoir répondus plus tôt, et merci à vous de m'aider dans l'écriture de ce poème.


A.A
  • 31 sujets
  • 184 réponses

Message posté le 09:23 - 7 juil. 2016

Avant de voir ton commentaire, en lisant ton poème je l’ai chantonné dans ma tête, le rythme et les répétitions fonctionnent donc bien ! ^^ J’ai hâte de voir ta version chantée du coup !

Sinon j’ai bien aimé ton poème, et je rejoins l’avis d’Aikoh, il donne vraiment envie de partir loin ! :)

  • 11 sujets
  • 126 réponses

Message posté le 22:12 - 7 mars 2018

Fatalité.

Ne te lamente pas sur ton sort car c’est dieu qui donne, c’est lui qui reprends donc reprends toi avant que ton heure sonne. Mes sentiments ont pris l'eau depuis que mon cœur est noyé. Ma poésie vient d'en bas elle me portera peut-être vers le haut. Je veux de l'argent à ne plus savoir quoi en faire, car ma vie est amère. Je suis rien et je suis tout. Je n'attends rien de vous.


A.A
  • 11 sujets
  • 126 réponses

Message posté le 17:09 - 10 mars 2018

De marbre.

D'être allé trop loin je ne vois plus qui je suis, j'ai compris que désormais je fuis. Mon âme avec le temps s'écaille comme le serpent chassé par le rapace qui fini toujours par trouver la faille. Seul taillant la carapace de mes sentiments vulnérables. Comme mon cœur, elle est de marbre.


A.A
^