En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies. En savoir plus

Voir les sujets non lus
Marquer tous les sujets comme lus
Accéder aux archives

  • 32 sujets
  • 426 réponses

9 mars 2016 - 23:16

Thème : L'enfer océanique

Contraintes : Narration à la première personne du singulier 
L'action ne doit pas se dérouler dans un lieu clos


de : Maître Pcpl Fynn s/ Messaïa
à : Sally Delhia-Fynn s/ Europe

date univ. de transm. : 24 avr. 3116
date univ. de recept. : 14 mai 3116



Salut, la Miss,

Merci pour les dernières vidéos de la maison ; ça me fait toujours quelque chose de voir les petits s'amuser là-bas, chez nous. J'ai vu que le grand jardin couvert a finalement été ouvert. J'ai hâte de voir ça de mes propres yeux avec vous.

Comme convenu, j'ai réussi à négocier avec le bosco : je vais réduire mes jours de permissions au strict minimum et rester en réserve à bord pour compenser. Comme ça je pourrai enfin quitter ce caillou un tout petit peu plus tôt. Peut-être un mois ou un mois et demi. C'est toujours ça de pris. J'ai vraiment hâte de rentrer.

Tu m'avais demandé d'écrire un petit quelque chose à propos de mon boulot pour décrire un peu la vie ici. Je ne sais pas si ça va aider Milly pour son exposé, mais ça m'a soulagé d'écrire ça :


Messaïa, l'autre planète bleue. La soi-disant sœur jumelle de la Terre. Tu parles ! Je me demande bien à quoi pensait le comité de planétologues lorsqu'ils ont annoncé que cette flaque était « très probablement l'exo-planète la plus riche d'opportunités » pour reprendre leurs dires. Ça fait désormais vingt ans que l'administration coloniale s'acharne sur ce caillou. Je me demande encore pourquoi ils n'ont pas foutu le camp dès la première minute passée en orbite autour de Messaïa.

Bien sûr, il y a des « affleurements » rocheux : des îlots et des archipels où poser notre cul de temps à autre. Aucun n'est plus grand que Manhattan et à cause du peu de vie végétale qui s'y est formée, ils ont presque tous été déclarés zones d'études prioritaires. Du coup, il nous reste quelques atolls ou rochers stériles, la plupart composés par le sommet de volcans encore plus ou moins en activité. Pas franchement l'idéal pour passer des vacances sur la terre ferme. Les séismes et les émanations de souffre rendent les constructions en dur quasi-impossibles. Je préfère encore rester enfermé dans une station off shore au large. Au moins je ne risque pas de finir écrasé par un tremblement de terre ou grillé par une coulée de lave surprise.

J'ai entendu dire que la station Myros avait perdu la moitié de son personnel, intoxiqué ou brûlé vif par une coulée de lave en fusion qui a ravagé les laboratoires en pleine nuit. Ils sont forts nos vulcanologues aussi, il faut dire.

L'autre jour, j'étais de quart à la passerelle de l'aviso Epsylon. J'ai entendu un message sur le poste du radio, il était parti bouffer à ce moment-là, du coup j'ai enregistré la diffusion pour lui.

Ça parlait d'une nouvelle émergence rocheuse à quelques centaines de miles au large de l'archipel Yeraglos. Les satellites Vulcains avaient repéré l'irruption deux jours plus tôt et les pontes du service géo ont expédié fissa une corvette de repérage. Ce qu'ils avaient oublié de préciser, c'est que le machin crachait toujours à des centaines de mètres dans l'atmosphère. La corvette s'est prise une pluie de bombes et de lapilli en pleine tronche. Elle a coulé en quelques minutes et quelques gars ont été cramés au passage. Ils s'en sont tous sortis, heureusement.

Et devinez qui on a envoyé pour repêcher les pauvres types en question ?

Ben ouais, ça se passe comme ça à bord de l'Epsylon ! Merci, les géo !


Je te dis à bientôt, ma chérie. Je t'embrasse fort. D'ici moins d'un an on sera enfin tous les quatre ensemble à la maison.

Dan, qui t'aime fort

PS : embrasse les filles – je repars en mer dans un ou deux jours. Je te redonne des nouvelles dès que je reviens à quai.


de : Maître pcpl Fynn s/ loc
à : Contre-Amiral O'Bannon s/ loc

date loc. de transm. : 26 avr. 3116
date loc. de recept. : 26 avr. 3116



Reçu ton dernier message, Chef ! J'ai vu avec le cptn Tremane et même si on n'est pas très chauds, on va quand même prendre la mission.

Du coup, j'ai fait comme tu m'avais demandé : comme je suis depuis deux jours à quai sur la plate-forme Pirée j'ai un peu enquêté du côté des ingés de la Prospection. Je suis tombé sur un rapport « confidentiel ». Je n'ai pas pu le copier, mais je n'en ai pas mal parlé avec deux potes ingés là-bas. Ils avaient l'air assez flippé.

Je te fais un bref résumé :

Il y a dix jours, le sous-marin Sulaco a « entendu » un écho inattendu dans une fréquence ultra-basse. Les graphiques ne correspondaient à aucun phénomène géologique déjà rencontré sur Messaïa. Ils ont retracé la source du signal et ont fait des ronds dans l'eau autour ; de plus en plus près et en tâchant de ne pas trop se mettre en danger.

La fréquence des sons (que les officiers du Sulaco qualifient de « deep grunt ») était totalement aléatoire et d'intensité variable. De plus, la source semblait se déplacer de plusieurs miles à chaque « grognement ». Finalement, le Sulaco a lancé tous ses drones de prospection (soit une douzaine). Sept ne sont jamais revenus et trois ont transmis des captations vidéos d'une « masse mouvante inconnue de grande taille » ; les deux derniers ont fait chou blanc. La masse en question ferait un peu moins d'une centaine de mètres d'envergure. La forme n'a pas été déterminée et les images ont été prises à distance respectable. Quoi qu'il en soit, le dernier grognement enregistré a endommagé la plupart des drones, d'où la perte des sept robots et les avaries constatées sur les autres. Ce dernier grognement a été le plus important de tous et le Sulaco a quitté immédiatement la zone dès le retour de ses drones.

Le sous-marin, d'après ce que j'ai compris, serait en quarantaine dans une base scientifique du pôle Sud. Tu confirmes ?

Écoute, je ne vais pas te cacher que les rumeurs vont bon train, ici. Dans les coursives ça parle de monstre marin, de Kraken et de toutes ces conneries. Officiellement, il n'y a aucune directive au niveau de l'Amirauté. Les officiers scientifiques tirent pourtant tous la gueule et l'ambiance est très bizarre.

L'Amiral Jenkins a curieusement décidé de suspendre une partie des missions longues et a interrompu les liaisons avec les autres stations de la zone. La plupart des corvettes ont été redirigées pour des missions de proximité entre le tropique Sud et le cercle polaire. Hasard ?

J'ai dû lui agiter mon ordre de mission spécial sous le nez pour qu'il me laisse t'écrire ce message. Je pense qu'il en a fait une copie et qu'il l'a filée aux gars du Chiffre (Amiral, si vous me lisez...).

J'embarque demain matin à bord de l'Epsylon. Je te conseille vivement de nous ouvrir un canal via satellite pour nos prochains échanges.

Le Capitaine Tremane a fait charger la Sainte Barbe à raz-bord. Il se tient prêt à défourailler « au cas où ». Pour l'instant, j'ai rien dit à nos gars...

On se recontacte dès qu'on est en mer.

Pmr Mte Fynn


de : Maître pcpl Fynn s/ loc
à : Contre-Amiral O'Bannon s/ loc

date loc. de transm. : 30 avr. 3116
date loc. de recept. : 30 avr. 3116



Salut, Chef !

Ça fait maintenant trois jours qu'on a quitté Le Pirée. On marche à pleine vitesse sur les coordonnées que tu nous a transmises hier. Tremane pense qu'on y sera d'ici deux jours.

On a croisé ce matin le tanker Malaysia. Il avait été dérouté trois jours plus tôt par sa base de Kilikomi suite à un incident au large de l'avant-poste Bougainville. Le commandant du Malaysia est resté très évasif quand on lui a demandé des détails. Par contre j'ai vu des marins nous héler depuis la poupe. Ils ont largué une balise éteinte comme s'ils voulaient le dissimuler à leurs officiers.

Tremane a lancé un drone pour la récupérer.

Dedans j'ai trouvé un cahier écrit à la main par des membres d'équipage. C'est complètement fou !

Je te joins quelques extraits retranscris ; je n'ose pas le copier dans son intégralité de peur qu'il ne soit intercepté.

Cette histoire craint réellement !

L'avant-poste Bougainville ne répond pas. Il devrait être à portée de radio, mais nous ne recevons aucun signal.

J'ai convaincu Tremane d'y dépêcher un de nos drones. En nageant en surface il devrait pouvoir l'atteindre facilement en se rechargeant avec ses panneaux solaires. On le récupérera au retour.


PJ : extrait de la balise du Malaysia


« Je l'ai vu ! Il est gigantesque ! C'est plus grand que n'importe quelle créature vivante de la Terre ! Il a fait surface pendant la nuit du 27. Il nous a suivis pendant des heures. Il crachait et il hurlait. Mes camarades pleuraient et paniquaient à force d'écouter ce cri incessant. Depuis son dos, des tentacules de plus de cent mètres battaient la surface ; il essayait de nous attraper. Par deux fois, il a réussi à frapper la proue.

Le commandant a fait larguer plusieurs tonnes de fret et plusieurs grues pour nous alléger. Je pense que c'est ce qui nous a sauvés. Les moteurs ont failli exploser sous la pression, mais ils ont tenu bon. Grâce à Dieu nous nous en sommes sortis et le monstre a cessé de nous poursuivre au petit matin.

Une fois que nous étions sûrs de lui avoir échappé, nous sommes allés constater les dégâts sur la plate-forme de chargement à l'arrière du navire.

J'ai trouvé plusieurs écailles larges comme mon torse fichées dans la taule. La puanteur était terrible et il y avait des traînées de mucus noirâtre sur plusieurs mètres là où la créature nous avait cognés.

Elvis est resté toute la nuit les yeux rivés aux hublots de tribord. Il m'a dit avoir vu ses yeux.

D'immenses yeux dorés qui clignaient dans notre direction. Des dizaines d'yeux jaunes qui luisaient dans l'écume ! »



de : Maître pcpl Fynn s/ loc
à : Contre-Amiral O'Bannon s/loc

date loc. de transm. : 1er mai 3116
date loc. de recept. : 7 mai 3116


(transmission interceptée et partiellement décodée – versées aux archives de l'Amirauté)

Chef ! Putain ! C'est la merde !

J'espère que le message t'arrivera. Je n'arrive plus à transmettre par le satellite. Nous avons perdu la parabole et ce TRUC envoie comme des décharges électro-magnétiques.

Nos machines ont morflé mais les moteurs sont toujours OK.

La (…) est complètement foutue mais Tremade fais son possible pour compenser.

On est à court de torpilles. On a balancé la sauce depuis une heure et il encaisse TOUT ! Il nous reste le Gauss mais sans le relais (...) accu mettra deux heures à recharger. C'est notre dernière chance, il faut que le canonnier (…) premier tir.

Écoute, Archi, je ne sais vraiment pas si on a va s'en sortir alors je (…)

(...) vivante ! C'est un organisme biologique et intelligent. Terriblement intelligent même. Il a anticipé et esquivé tous nos tirs et les (…) aucun effet.

Il est gigantesque ! Il avance à presque XXX-information classifiée-XXX nœuds, c'est incroyable. Il nous a heurtés à plusieurs reprises et on a perdu déjà trois hommes.

Fais quelque chose, je t'en supplie. Il faut prévenir (...) colonie est en danger. Il y (...) plusieurs. Peut-être des centaines. Ils se sont réveillés quand on a commencé (...) leur domaine, ou j'en sais rien, mais on ne fera jamais le poids contre...


de : Contre-Amiral O'Bannon s/ Messaïa
à : Sally Delhia-Fynn s/ Europe

date univ. de transm. : 20 juin 3116
date univ. de recept. : en cours


Madame Fynn,

J'ai l'immense tristesse de vous annoncer le décès de votre époux, le Maître Principal Daniel Fynn, lors d'une mission de routine dans les eaux du cercle polaire de Messaïa. Son navire, l'aviso Epsylon, a été dépêché en direction d'un atoll pour une mission de sauvetage et venir en aide à une équipe d'ouvriers victimes d'une éruption volcanique soudaine.

Les camarades de votre époux sont formels : Daniel Fynn s'est montré héroïque dans cette opération dangereuse et il a lui-même sauvé plusieurs vies au cours de cette intervention périlleuse.

À ce titre, le Conseil de l'Amirauté a décidé de l'honorer de la médaille du Haut Mérite de la Marine Civile Messaïenne et de le promouvoir à titre posthume au grade d'Enseigne de Vaisseau.

Ses cendres seront confiées par un prochain courrier à un de nos officiers qui se chargera de les remettre sur Europe dans les prochaines semaines.

Veuillez recevoir, Madame, toutes mes condoléances et l'assurance de ma sympathie dans cette épreuve.

Contre-Amiral O'Bannon


de : exp. inconnu s/ ?
à : Sally Delhia-Fynn s/ Europe

date univ. de transm. : inconnu
date univ. de recept. : 14 juillet 3118



NOUS A PRESENT EVEILLE
lize rnoînat$pa^z ,$o,^à t^,ra)àk, szdli
NOUS GARDER SOUVENIR DE TOI
èo16897^(àa ùp_)àj, é(aerzrz ç j
NOUS TRAVERSER LES ETENDUES
pn à_aèzer nzer^à_anrui pç16àè,
A TRAVERS TEMPS ESPACE ET
dfàjq)à »'_é(=_é(_ é=é=/*65+-52' »)éà=à
IMMENSITES DES OCEANS NOIRS
(;= )àer_è_ç- opéà »ç )'=)è_çnç_)_çaze r)ç_)
TE REJOINDRE AVEC NOS FRERES
çer_) zan_' »é)_çn(«  nàer)ç_)ç_er
ET REVELER NOUS
-é »yçreyhfv( _ikzy »ç45f
CAR NOUS SOMMES
23439784120°219°021
CELUI QUI VIENT


(corrections effectuées le 05/09/16)



"J'ai une âme solitaire"
  • 58 sujets
  • 693 réponses

Message posté le 17:46 - 11 mars 2016



D'une manière générale je ne suis pas amateur des textes dont la narration est symbolisée par des échanges épistolaires ou courriels. La fin est souvent prévisible et convenue, ce qui est malheureusement le cas ici. Rien ne vient rendre le narrateur ou les personnages évoqués intéressants, ils n'ont pas de profondeur ; or ça aurait pu donner une saveur à un type de textes déjà vu.
TMTC bro


  • 32 sujets
  • 426 réponses

Message posté le 11:23 - 14 mars 2016

Ouais, mais ouais, c'est écrit avec le cul et dans l'urgence.

Je vais ouvrir un compte bis au nom de Alan Smithee pour le déplacer.



"J'ai une âme solitaire"
  • 17 sujets
  • 140 réponses

Message posté le 20:20 - 16 mars 2016

Ouais, tu me fileras le mot de passe également.
Il va rapidement avoir un putain de recueil pour Gallimard.


bornes foulées aux pieds / captif de la géométrie / à Pest à Séoul / à Nagasaki / le ciel en hostile lisière
  • 32 sujets
  • 426 réponses

Message posté le 22:02 - 16 mars 2016

Il fut un temps, où on avait le compte John Doe pour ce genre de choses :D



"J'ai une âme solitaire"
  • 14 sujets
  • 227 réponses

Message posté le 22:46 - 16 mars 2016

C'est vrai que les personnages sont bateaux (héhé), mais ce n'est pas là que j'ai trouvé mon intérêt pour l'histoire. J'ai apprécié cette deuxième planète bleue, ainsi que la toute fin, qui m'a agréablement surpris.

Entre toi ou le raptor folâtre je ne sais pas pour qui j'aurais voté, j'avoue être plutôt content de ne pas avoir à me casser la tête ;) J'apprécie de poster son texte de duel en section de travail, je trouve ça dommage qu'ils n'aient pas la chance de finir en bibliothèque sinon.

  • 32 sujets
  • 426 réponses

Message posté le 08:22 - 10 août 2016

Oui.

C'est ce qu'on appelle, je crois : la flemme ><



"J'ai une âme solitaire"
  • 2 sujets
  • 17 réponses

Message posté le 21:00 - 4 sept. 2016

Ben, moi, j'ai beaucoup aimé ce texte. Même si la fin ne m'a pas énormément surpris, elle est bien amenée. J'aimerai vivre une suite, qui ne serait certes pas jolie, jolie, avec plein d'hémoglobine et de larmes avant qu'un super héro ou qu'un mystérieux virus ne tue finalement le monstre.
Il y a un truc qui me dérange quand même, c'est la négation NE qui n'est pas utilisée, pour faire plus langage parlé certainement (par exemple : Au moins je risque pas de finir écrasé, mais contradictoire avec le "Héler" de cet extrait : Par contre j'ai vu des marins nous héler depuis la poupe.
Pour le fun, j'ai corrigé quelques fautes , en rouge dans le texte...

  • 32 sujets
  • 426 réponses

Message posté le 00:00 - 5 sept. 2016

Okay, c'est bon, j'ai compris !

Je vais le corriger ce torchon ><

Et oui, tu as raison, Cariou, sur le point de la négation : j'ai bien trop abusé de cet effet depuis trop longtemps. A tel point que c'est devenu une seconde nature presque :D

J'ai déjà constaté ce défaut par ailleurs (oui... ailleurs ><) mais tu fais très bien de le rappeler ici :)


Je fais une correction très prochainement. Promis.



"J'ai une âme solitaire"
  • 10 sujets
  • 141 réponses

Message posté le 08:52 - 5 sept. 2016

Bon du coup j'ai lu ton texte ^^

Je pense que c'est intéressant , il y a du potentiel mais oui les personnages manquent un peu de profondeur.
Contrairement à Mike, je n'ai pas trouvé la fin si prévisible que ça. Je m'attendais à ce que le héros meurt mais pas au dernier mail. Et à un moment je me suis même demandé si tu n'avais pas fait appel à notre maitre Chtulu pour boulotter ton équipage ^^

Je dirais encore un peu de boulot selon ce que tu veux en faire.


Please Little Girl be Brave.
  • 32 sujets
  • 426 réponses

Message posté le 11:00 - 5 sept. 2016

Bah justement, je veux pas en faire grand chose. C'était un one-shot comme ça, sans trop de motivation :)

J'ai effectué les corrections pour les fautes relevées et j'en ai profité pour enlever quelques répétitions.

J'essaierai de refaire un ou deux one-shots dans les prochaines semaines, histoire de garder la main sur des formats de nouvelles "conventionnelles".

Merci à vous tous ^^



"J'ai une âme solitaire"
  • 7 sujets
  • 108 réponses

Message posté le 17:24 - 30 sept. 2016

Lu bien en retard mais lu néanmoins.
Comme c'est un OS et que j'arrive après la bataille je ne vais pas faire d'analyse poussée.
La fin me laisse sur ma faim, j'aurais bien vu un autre courrier entre O'Bannon et un autre général qui dirait "témoins éliminés, tout roule" en expliquant un peu de quoi il en retourne (une arme secrète céphalopodique !). Sur la lettre à la veuve, on s'y attend dès qu'on voit que le général ne répond jamais, du coup elle n'apporte pas grand chose.
Sinon, j'aime bien ce style "yo, mon général" qui montre une certaine connivence entre les deux personnages, et du coup accentue la trahison d'O'Bannon. Changer de style d'écriture pour un personnage, c'est pas facile en général.

  • 32 sujets
  • 426 réponses

Message posté le 20:01 - 30 sept. 2016

Citation de gaba :
Changer de style d'écriture pour un personnage, c'est pas facile en général.


Heureusement la schizophrénie est là pour nous aider :D



"J'ai une âme solitaire"
^