En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies. En savoir plus

Voir les sujets non lus
Marquer tous les sujets comme lus
Accéder aux archives

  • 10 sujets
  • 141 réponses

11 janv. 2016 - 11:42

Bon, me revoilà avec un texte défouloir.
Ce que je veux mettre en place c'est une publication régulière à raison de 1 chapitre par semaine, pour commencer je vous ai mis les 3 premiers chapitres. Le prologue est un texte que vous avez déjà vu dans les Biblis puisque je l'y avais posté et plus je repensais à ce texte plus je voyais une histoire se mettre en place tout autour. J'espère qu'elle vous plaira :)

N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez surtout, que vous aimiez ou non!
Des bisous les gens.
Lilith


Please Little Girl be Brave.
  • 2 sujets
  • 35 réponses

Message posté le 17:57 - 16 janv. 2016

J'aime bien ce début d'histoire. Il se lit bien, il est fluide et il pose les bases d'une histoire pleine de potentiel pour être intéressante. :)
Voilà, pas grand chose à dire de plus — comme toujours quand on parle de bonnes choses ^^

Une relecture un peu plus détaillée : en rouge des erreurs, en bleu des répétitions et en vert des remarques diverses. J'ai marqué un certain nombre de phrases avec la mention « ponctuation », ça rassemble aussi bien des phrases que j'ai trouvées difficiles à dire avec la ponctuation actuelle que des phrases très justes qui m'auraient semblé encore mieux avec un point d'exclamation, deux points, des points de suspension... ce genre de chose :)


« Au troisième bof, il sera exactement trop tard ».
Papa Talon (Greg)
  • 76 sujets
  • 407 réponses

Message posté le 14:26 - 17 janv. 2016

Je ne ferai pas un commentaire détaillé depuis mon téléphone. Globalement je trouve que c'est un bon début. Ça commence de manière classique comme un bouquin de heroic fantasy comme Robin Hoob ou Chloé Chevalier mais dans univers qui sera, j'imagine, plutôt sf en tout cas pas fantasy.

La seule chose qui me chagrine est ton passage où le père a des scrupules et demande sida fille sera bien traitée. La réponse qui lui est faite est trop violente alors que la vente n'est pas terminée. Soit tu inverses et la vente a lieu avant cette remarque soit tu adoucit légèrement la réponse car le mec qui achète ne veut pas faire capoter la vente. Tu peux alléger simplement en ajoutant un "Ne vous inquiétez pas".


Plus qu'ailleurs, ici.
  • 10 sujets
  • 141 réponses

Message posté le 10:16 - 22 août 2016

Merci beaucoup :)

J'étais sur un gros projet là donc je n'avais plus le temps mais je vais m'y remettre vite!


Please Little Girl be Brave.
  • 30 sujets
  • 189 réponses

Message posté le 17:07 - 13 sept. 2016

J'ai lu ces quelques paragraphes avec plaisir, les éléments s'enchaînent bien et on sent où tu vas sans pour autant se sentir spoilé avant que ça n'arrive.

Tes descriptions sont intéressantes même si l'environnement est nettement moins développé que les placements et actions des personnages. C'est peut-être le reproche que j'aurais à faire, l'univers dans lequel tes personnages évoluent n'est pas suffisamment mis en valeur, si bien que j'ai beaucoup de mal à percevoir ce qu'il est. Je t'ai parlé de Ian Banks à l'IRL, qui fait pas mal dans la description des lieux, si t'as l'occasion de mettre la mains sur son cycle de la culture, tu y trouveras ptet des pistes pour étayer cet aspect là.

Tu me fais penser à Smirt avant qu'elle ne se mette aux paysages. ^^

Quelques fautes genre le "marchant" dans un des derniers gros paragraphes du chapitre 1. Des espaces qui se sont volatilisées et qui méritent qu'on pense à elles. Mais sinon, rien de bien grave.

J'ai envie de lire la suite maintenant, en espérant qu'elle soit aussi bonne que ce que tu nous as déjà servi. :p

  • 10 sujets
  • 141 réponses

Message posté le 08:34 - 14 sept. 2016

De toute ma vie, je crois que c'est la première fois qu'on me dit que je ne fais pas assez de descriptions. Sérieusement :D

Le fait est que pour l'instant je ne veux pas trop en dire, je veux que le lecteur se demande où on se trouve et à quelle époque. Je laisse qd même des indices (Neo-Berlin, la technologie tout ça) mais j'en dirais plus dans les chapitres qui vont arriver.

Le prochain vendredi normalement :)


Please Little Girl be Brave.
  • 111 sujets
  • 1194 réponses

Message posté le 22:52 - 18 sept. 2016

Comme je n'avais pas commenté et que le début de ton tome date de longtemps, j'ai repris depuis le début.
Donc ce soir, je vais commenté les chapitres 1 et 2. Mais je poursuivrai demain.

Je dois dire que cette histoire fait tout d'abord beaucoup penser aux Marvel. Mais ça ne m'étonne pas, tu es marvelleuse. :)

Cependant, bien vite on sent que l'histoire prend une autre tournure et à la suite de ces deux premiers chapitres j'ai très envie de lire rapidement les suivants.

Le "je" me perturbe cependant car il se perd dès le chapitre 1. Qui est donc ce "je" ? J'imagine que c'est celui qui détenait la balle ?
La petite modeleuse de métal disparait au profit de la petite invisible. On sent que les personnages se mettent en place, tout ceci sur fond d'esclavagisme pas encore parfaitement perceptible.
J'attends de lire la suite, j'avoue !

Dans ces chapitres les parts descriptives sont bien présentes. Il y a un agréable équilibre entre celles-ci et les dialogues.

Je n'ai pas lu les chapitres avec la volonté d'améliorer ton texte, cependant quelques fautes ou mots ont attiré mon attention et je les ai donc notés pour toi.

Tu écris :

Son corps était tendu comme un arc près à céder sous la pression

Je pense que dire : céder sous la tension serait plus adapté.


Je lançais un regard circonspect à mon hôte qui me rendit un sourire éblouissant.

Qui me renvoya serait plus à propos car, tu n'as pas souris.

Puis tout était flou.

Puis tout fut flou


Sa tunique et son pantalon, autrefois beige, étaient maculés de sang carmin qui lui faisait comme une robe mortelle.


Qui lui faisaient

Le petit bourgeois qui avait fait appel à lui semblait avoir comprit le message.


Avoir compris

Ses cheveux passaient anarchiquement du châtain au brun en passant par toutes les nuances de chocolat et d'auburn.


Répétition de passer

Il se mit à tapoter des doigts contre l'accoudoir de son fauteuil, observant le gros homme qui se mit à suer abondamment.


Répétition de se mit

Ce dernier esquissa un sourire ravit qui s'élargit jusqu'à ses oreilles.


Un sourire ravi

Vous me demandez s cette enfant, que vous vous apprêtez à me vendre, sera bien traitée ?

Manque un i à si

Avec trois autres filles sur les bras, dont une prête à convoler en juste noce, le marchant, avait désespérant besoin d'argent.

Le marchand

Il leva un regard envieux au ciel grisâtre au dessus de lui.


Vers le ciel grisâtre

La gamine le suivait en ouvrant de grands yeux écarquillés, observant tout ce qui passait à porter de son regard d'enfant.

À portée

Je ne vous avais pas reconnu, sembla s'excuser l'homme, visiblement embarrassée.


Embarrassé

- De pétrole pour les lampes.

- Je t'en ferais porter. Anita est à la maison ?


Je t'en ferai porter


  • 111 sujets
  • 1194 réponses

Message posté le 23:40 - 19 sept. 2016

Je viens de lire le chapitre 3. Je le goûte avec plaisir car des personnages ont commencé à prendre forme dans mon esprit. L'avenir de Déa m’intéresse et les magouilles de Soren peuvent se révéler bien tordues.
C'est vrai que comme l'a dit Aillas pour ce chapitre, tu aurais pu l'agrémenter d'une petite description active de la maison. Mais peut-être as-tu prévue celle-ci pour plus tard. J'ai assez peu le décor en tête. Mais comme je suis un peu dans la tête de Déa, peut-être que je suis un peu sonnée par tout ce qui m'arrive.

A demain pour le chapitre 4 !


Comme hier, j'ai noté quelques corrections, mais je ne garantis pas qu'elles soient exhaustives. Fais attention, car très souvent tu oublies de mettre un espace après le point et tu oublies quelques accents.



Un noir de plomb les enveloppa. La respiration de la petite fille s'accéléra et aida Soren à la repérer dans le noir. A tâtons, il posa une main sur la petite épaule et sentit Déa sursauter.


Petite fille, petite épaule.... Logique mais un peu répétitif.

Une fois sur place,Soren la dépassa et passa sa main sur le la source de lumière.

Le la

Je t'expliquerais tout demain, dit Soren qui pensait déjà à autre chose.

Je t'expliquerai

Au rez de chaussé, les chambres des garçons et du personnel.

Au rez de chaussée

Deux fois, étouffées par l'épaisseur du bois, lui parvinrent.

J'imagine que c'est plutôt : deux voix

Et ne t'inquiètes pas, tout va bien se passer. Milo, demain matin je te présenterais à Déa, la nouvelle.

Je te présenterai. Tu as tendance à confondre le conditionnel présent et le futur. Pas de s au futur.

D'accord. Je m'occuperais de la gamine


Même remarque : Je m'occuperai

Si vous me cherchez, je serais dans mon bureau.


Je serai

Si tu hésites entre le conditionnel et le futur, n'hésite pas à remplacer le sujet par la troisième personne. Avec le pronom il, le futur se reconnaît vite car il n'a pas les mêmes sons : Il s'occupera au futur, Il s'occuperait au conditionnel.

(Mais je suis sûre que tu sais déjà ça !)


  • 10 sujets
  • 141 réponses

Message posté le 10:05 - 20 sept. 2016

Merci pour les corrections, je les notes dans le fichier que j'ai chez moi pour faire une relecture complète. C'est ma faute aussi, pq les chapitres ne sont pas retravaillés, ils sont brut de premier jet, si on peut dire ^^

Je suis contente que l'histoire te plaise. Pour les descriptions, cela arrive, promis :)
A propos du "je", il faut garder en tête qu'il s'agit d'un prologue, donc déconnecté au moins temporellement du reste de l'histoire, il peut se situer avant ou après avec les mêmes personnages ou pas :)

Je poste le chapitre 6 dans la journée.


Please Little Girl be Brave.
  • 111 sujets
  • 1194 réponses

Message posté le 23:41 - 28 sept. 2016

Trois petits chapitres pour ce soir.

Je n'ai pas encore rattrapé tout mon retard de lecture, mais je prends plaisir à te lire.
Je me demande ce que trame ce Soren.

Le monde que tu décris est un mélange de SF (avec ces puces et ces niveaux d'habitation apartheid) et d'Uchronie de type révolution industrielle. Il commence à prendre figure. Mais j'ai envie d'en savoir plus sur lui. Les informations sur lui sont encore limitées.

Comme j'ai lu les chapitre 4, 5 et 6 très rapidement, ce qui est plutôt bon signe, je ne me suis pas beaucoup attardée sur l'orthographe. Je te donne ici quelques remarques faites au passage.


Chapitre 4 :


Soren aussi la dévisageait et son sourire ne lui dit rien qui vaille.



Problème de concordance de temps, ici.

Ils avaient tous les deux sentis la petite fille tenter de se fondre dans le décor.


Senti


De grosses larmes coulaient le long de ses jours pâles.


Joues


Chapitre 5 :

Je te l’ai promis en t’achetant à tes grands-parents, il y a sept ans, mais j’ai besoin que tu y mettes du tiens.


Du tien


Instantanément, les bouteilles, les carnets, et tous les menus objets qui jonchaient le so, s’élevèrent dans les airs


le sol

Tu feras bientôt parti de leur monde. Tu t’habitueras.


partie


Le jeune homme avait du mal à se figurer que ces personnes, qui se trouvaient actuellement au niveau -5 de Néo-Berlin, puissent en réalité vivre dans les plus hauts niveaux de la ville.


Répétition de « niveau » et un autre vient peu après.


Il y aurait, quelque part là-haut, des gens qui vivraient à la surface, verraient le soleil chaque jour et n’avaient pas à se tuer à la tâche pour tenter de survivre.


Tu utilises le conditionnel, pourquoi pas puisque tu passes de la narration à un conte hypothétique, mais dans ce cas il faut le garder jusqu'à survivre : n'auraient


Informé au préalable de la nature du don de chaque candidat, il le poussait au bout de leurs capacités



de ses capacités


Chapitre 6 :

S’il est aussi doué que le dernier, je te ferais peut-être un prix, rigola le maître des lieux de sa voix rauque.


Je te ferai

Et bien je la ferais mentir.


Tout pareil : Je la ferai (C'est un futur)


- Amène là demain.


Amène la (pronom personnel).


Son ancienne protégée jeta un coup d’œil par-dessus son épaule mais l’Artisan et ses invités avaient presque tous disparus dans les niveaux inférieurs.



disparu


Je transmettrais tes amitiés à Anita.


Il faut encore un futur : transmettrai



J'ai eu un peu de mal à comprendre comment Déa qui venait d'arriver pouvait être la petite sœur de Lori.



De nouveau tu répètes plusieurs fois le mot « niveau » au passage de niveau, comme dans le chapitre 5.


Roche sembla saisir la menace implicite dans la voix de Soren car il s’immobilisa et la sensation de grattement disparue aussitôt.


Disparut


Roche savait très bien que sans l’appui de son protecteur, il ne pourra plus passer sa rage sur des adversaires consentants.


Ici c'est un conditionnel qu'il faut : il ne pourrait


  • 10 sujets
  • 141 réponses

Message posté le 08:18 - 29 sept. 2016

Merci Cassi :)
Oui ça se met en place doucement.
Je réponds sur la partie où Lori parle de "petite sœur". J'ai eu pas mal de soucis sur la façon d'amener ça. En fait, Lori n'est absolument pas la sœur de Déa, c'est un code pour parler des enfants particuliers que Soren recueille et entraîne. Elle commence par lui demander comment vont les enfants de l'orphelinat de manière générale et Soren en ne lui parlant que de Déa la renseigne sur leur nombre. Ils utilisent un langage codé au cas où des oreilles indiscrète traîneraient :)

Est-ce plus clair expliqué ainsi?
Je reprendrais ce passage.

Merci pour les corrections, je les rajoute dans mon fichier final!


Please Little Girl be Brave.
  • 30 sujets
  • 189 réponses

Message posté le 16:51 - 17 oct. 2016

Ah j'aime beaucoup comment ça évolue, ça prend de la matière et les personnages s'étoffent progressivement. C'est agréable de voir la tournure des évènements et comment tes pions se placent sur l'échiquier. Genre Soren et Milo.

Ça saigne !
J'amène une boîte de pansements et du mercurochrome pour la suite. :p

^